A la uneActualitésAutres Férias.CultureGard et Ailleurs.

TORO SEPT Deuxième corrida de la Feria d’Arles. Francisco Espada et Michelito décrochent une oreille lors de la corrida Mixte du matin

Michelito
Michelito

 

Température printanière. ¼ d’entrée. Toros et novillos de San Mateo bien présentés, d’un comportement différent. Le cinquième “Navajito” effectuera une vuelta al ruedo posthume.

Ginés Cartagena ouvre les débats. Il se trouve de suite en difficulté face à un bon exemplaire de San Mateo. Sa prestation inégale, parfois hésitante et sans éclat rend le public sévère. Le rejoneador natif de Benidorm aux intentions critiquées, termine son travail avec le rejón de muerte dans l’indifférence. Silence.

Face au second toro de 510 kilos, Michelito pour sa présentation comme matador de toros dans notre pays, accomplit une faena dès deux mains au niveau de son opposant. Une estocade entière et deux descabellos le prive d’un trophée. Saluts après aviso.

Réservé et sans transmission, le novillo sorti en troisième ne laisse que peu d’option a l’apprenti torero Francisco José Espada. Néanmoins, le novillero bousculé lors de la faena garde la volonté de bien faire quand cela est possible ! En conclusion, une entière desprendida d’effet immédiat. Saluts.

La seconde actuación de Gines Cartagena est plus performante. Il possède une superbe cavalerie. Devant le 4ième toro de la matinée, il trouve vite ses repères grâce en partie à un adversaire combatif. A noter, avec les banderilles courtes, trois poses méritoires. Sa faillite avec les rejones de muerte le prive de tout bénéfice. Ovation.

Tercio de piques mouvementé avec le 5ième toro. Un animal magnifique de présentation, haut sur pattes, long, noir brillant, d’un poids avoisinant les 600 kilos ; l’archétype de l’encaste Murube. Sa puissance envoie deux fois au tapis le picador Gabin, qui n’est pas le premier venu ! Ce toro, primé d’une vuelta al ruedo posthume, fut un excellent collaborateur du jeune maestro. Michelito réalise une faena appropriée au centre du ruedo. Belle estocade en todo lo alto. Belle résistance de l’animal ! Oreille après deux avisos.

Décidé et appliqué, F. José Espada récolte une oreille au novillo qui termine la corrida. Grâce à un travail sérieux, il domine son rival d’un tempérament noble. Une estocade entière desprendida pour finir. Oreille après aviso.

Christian Cartoux

 

Gines Cartagena Francisco José Espada

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité