Faits DiversFaits divers.

NÎMES Une femme de 95 ans victime d’une étonnante arnaque : celle du rétroviseur électrique relié au GPS !

La voiture utilisée par les suspects. DR
La voiture utilisée par les suspects. DR

Mercredi 27 août, vers 16h, une femme âgée de 95 ans se présente à la Société Générale pour retirer 1 500€. Une somme importante pour cette dame dont le comportement intrigue le personnel de la banque qui prévient les policiers. La nonagénaire explique alors à la brigade anti criminalité comment, quelques instants plus tôt, elle circulait sur la route d'Arles en direction du magasin Carrefour et le grand bruit qu'elle a entendu. Arrivée sur le parking du magasin, le conducteur du véhicule avec lequel elle serait entrée en collision se met à sa hauteur et lui fait comprendre qu'elle vient d'endommager son rétroviseur. L'homme, courtois, lui demande de dédommager l'objet : un rétroviseur très cher car il serait, selon ses dires, relié à son GPS ! Il saisit son téléphone et appelle son assurance. A l'autre bout du fil une femme, une complice en réalité, propose à la vieille dame de payer 1500€ afin de ne pas subir de malus. Gentleman, l'escroc lui propose même de l'accompagner à sa banque dans son véhicule où se trouvent une femme et deux enfants en bas âge.

A l'issue des explications de la victime,  les policiers de la brigade anti criminalité ont repéré ledit véhicule dont le conducteur a tenté de prendre la fuite. En vain. Les deux mis en cause, une homme de 30 ans et une femme de 32 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. La femme a été laissée libre sous contrôle judiciaire jusqu'au 24 septembre et l''homme a été écroué à la maison d'arrêt de Nîmes. Les deux enfants, eux, ont été remis à la famille de leur mère. Ce couple est susceptible d'avoir commis des faits similaires dans tout l'arc méditerranéen car, dans leurs affaires, une somme estimée entre 5000 et 7000 euros laisse supposer qu'ils auraient peut-être réussi d'autres méfaits avant cet échec.

Mise en garde des personnes âgées qui sont souvent victimes de ce type d'escroquerie

Les conseils des forces de l'ordre

En cas d'accrochage :

- > exiger la rédaction d'un constat à l'amiable

- > refuser de donner de l'argent

- > ne pas se laisser intimider

- > Le bon réflexe composez  le 17, Police secours

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité