A la uneActualités

BAGNOLS L’organisation du Garance Reggae Festival menace de partir

Lors de l'édition 2014 du Garance Reggae Festival, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de l'édition 2014 du Garance Reggae Festival, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de l’édition 2014 du Garance Reggae Festival, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Nous évoquions cette possibilité il y a quelques jours, mais elle semble de plus en plus vraisemblable : l’édition 2015 du Garance Reggae Festival risque bien de ne pas se tenir à Bagnols.

Dans un communiqué, les organisateurs du festival affirment que « La ville de Bagnols-sur-Cèze n’a jamais versé de subvention au festival. » Les organisateurs poursuivent en expliquant que avoir « dû faire (leurs) preuves durant plusieurs années (2010, 2011, 2012) pour finalement obtenir une subvention de 80 000€ TTC de l’agglomération du Gard Rhodanien en 2013, renouvelée pour l’édition 2014. Toutefois en juin 2014, M. Jean Christian Rey nous a contactés pour finalement revenir sur sa promesse. »

« M. le maire nous a annoncé qu’il n’accueillerait pas le festival en 2015 et ‘que l’on verrait pour 2016…’ »

Toujours d’après eux, l’agglo du Gard Rhodanien leur aurait indiqué en septembre dernier « qu’il n’y aurait définitivement pas de subventions de l’agglomération pour l’édition 2014 et les suivantes, mais que la ‘bonne nouvelle’ selon ses propres termes était que la municipalité et l’agglomération s’engageaient à soutenir le festival pour les futures éditions. » Or, « au moment de la mise en vente des premiers pass promo, M. le maire nous a annoncé qu’il n’accueillerait pas le festival en 2015 et ‘que l’on verrait pour 2016…’ »

Concernant les 130 000 euros de subventions évoqués par le maire, les organisateurs du Garance notent que « la mairie n’est pas le seul payeur, l’agglomération participe à hauteur d’une part non négligeable, notamment via une prestation de l’association ‘Les Connexions’ (tri des déchets de l’aire d’accueil)… Cependant, ces budgets ont toujours été flous. A propos des dépenses de personnel à hauteur de 80 000 € : hormis quelques heures supplémentaires, les employés municipaux sont déjà salariés à l’année. » Et les organisateurs du festival de rappeler que la présence du Zion Garden « tend à favoriser le camping sauvage. »

« L’organisation est actuellement à la recherche d’un nouveau site »

Concernant les recettes engendrées par le festival, les organisateurs expliquent que « l’équilibre des recettes et dépenses ne nous permet pas de dégager assez de bénéfices (s’il y en a !) pour tout financer. »

Amers, ils poursuivent en rappelant que « M. le maire nous a sollicités pour intervenir lors de la soirée de présentation de la liste ‘Bagnols Ambitions’. Le festival faisait alors partie de ses promesses électorales », avant d’indiquer que « l’organisation est actuellement à la recherche d’un nouveau site pour le Garance Reggae Festival. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

5 commentaires

  1. Ah ces socialistes…promesses, mensonges et abus de pouvoir si j’en juge leur sollicitation de soutien lors de leur campagne à laquelle je comprends bien que vous n’ayiez pu dire non…
    Bonne chance pour la suite

    1. Croies tu que cela se passe mieux avec des élus de droite ? ton commentaire est navrant et n’ajoute rien à l’article à part du gnagnagna !
      Les gros festivals sont de grosses machines qui sont vouées à disparaitre car personne (publique, communes, artistes…) ne s’y retrouvent dans ces organisations déshumanisées, privilégiez les scènes locales à tailles humaine et vous ne serrez pas déçu !

    2. Ha ha! Vous êtes en train de parler de l’UMP là…je me souviens d’un Sarkozy qui a menti sur le financement de sa campagne présidentielle. Et vous?

  2. Normal que cela coûte cher à la mairie car avant tout se faisait en interne c’est-à-dire c’était les employés municipaux qui géraient la fermeture du parc, c’était également eux à 6h du matin qui aller nettoyer à l’intérieur du festival et c’était soi qui démontaient maintenant tout est mis aux entreprises privées… alors faut peut-être réfléchir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité