Faits Divers

ALÈS Coups de poings entre le vigile d’une discothèque et des clients

Rue d'Alès. DR/EL
Rue d'Alès. DR/EL

Le 29 mars dernier, à 1h du matin, trois vigiles de la boite de nuit Le Caveau refusait l'entrée à deux jeunes rugbymen alésiens de 25 et 30 ans. Des insultes fusent entre les parties et les fêtards quittent les lieux pour s'amuser dans une autre discothèque.

A 6h du matin, heure de fermeture, tous se retrouvent par hasard sur le parking d'en face, et l'altercation verbale reprend pour finir en empoignade. Les deux rugbymen finissent le visage tuméfié avec respectivement 10 et 12 jours d'Incapacité Totale de Travail. Ils portent plainte.

Les vigiles ont été placés en garde à vue aujourd'hui. L'un d'entre eux, âgé de 43 ans, dit avoir riposté à l'agression des jeunes garçons. Ses deux collègues auraient alors essayé de le calmer, en vain. Le vigile qui a avoué, ainsi que les deux rugbymen, seront présentés devant le juge le 19 juin prochain.

De son côté, le Caveau risque un avertissement ou une fermeture administrative pour trouble à l'ordre public. Le préfet devrait le décider à l'issue de l'audience, en fonction des responsabilités de chaque partie.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

2 réactions sur “ALÈS Coups de poings entre le vigile d’une discothèque et des clients”

  1. C’est dangereux d’être rugbyman. Les joueurs de Clermont se sont fait tabasser à Millau il y a quelques mois . Va falloir se mettre au karaté directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité