Faits Divers

NÎMES Opération de police : 873 grammes de cannabis trouvés dans un salon de thé

Photo d'archive. DR
Photo de l'opération de police de mardi. DR
Photo de l'opération de police de mardi. DR

Le mardi 3 novembre, de 16h00 à 18h00, une vaste opération de lutte contre la délinquance a été menée par la police nationale et la police municipale sur le secteur du Chemin bas d'Avignon.

Le but était de lutter contre l'économie souterraine, les cambriolages, le trafic de stupéfiants et le travail dissimulé dans les commerces. Pour cette opération de grande ampleur, 42 policiers étaient engagés - dont six policiers municipaux - et deux chiens spécialisés dans la recherche d'armes et de produits stupéfiants.

Au final, 45 personnes ont été contrôlées : un individu, majeur, a été interpellé pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Il a été trouvé porteur d'une petite quantité d'herbe de cannabis et d'une importante somme d'argent (1650 euros). Il a été placé en garde à vue.

L'intervention des chiens spécialisés a permis la découverte de 873 grammes de résine et d'herbe de cannabis dans un salon de thé ainsi que de multiples sachets de conditionnement, de 2000 euros en numéraire, d'un talkie-walkie et de deux armes : une carabine à plomb équipée d'une lunette et d'un pistolet à billes. Une enquête a été ouverte.

Publicité
Publicité
Publicité

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Quand les services de l’état et de la mairie déciderons de mettre un grand coup de pied dans la fourmillière. Il n’y a pas que les zones sensibles qui sont touchées. Le centre ville aussi : rue de la république, rue Vincent faïta, GAMBETTA et d’autre où les trafics se fond dans la rue à la vue de chacun, dans les soit disant commerce de sandwich, épiceries de nuit, kebab, salon de thé. Tout ceci se passe sous nos yeux et sous les yeux des caméras avec même des infractions au code de la route qui ne sont même pas punis (sauf pour ceux qui bosse honnêtement, ce qui n’excuse en aucune manière ces infractions). De qui se moque-t-on. On a laissé faire pendant des années, alors que tous les services (police, justice, impôts, sociaux, etc….) savent très bien qui trafique et quand. Mais laissons faire il paraît que c’est une soupape de sécurité…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité