A la uneActualités

AIGUES-MORTES Le vin des sables, un terroir hors norme

Evidemment à consommer avec modération, le vin des Sables est une spécificité dAigues-Mortes. LIGP est dailleurs un outil développé pour attirer les consommateurs. Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Evidemment à consommer avec modération, le vin des Sables est une spécificité d'Aigues-Mortes. L'IGP est d"ailleurs un outil développé avec succès pour attirer les consommateurs.
(Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

 

Quand on est dans la capitale du vin des sables, pour arriver à siroter quelque nectar récemment vinifié et filtré, il faut connaître les bonnes adresses. Si les viticulteurs et les vignerons sont des gens sérieux et des professionnels avisés, leur production est une arme, un atout pour ce terroir. L'Indication Géographique Protégée permet une visibilité importante et une production de meilleure qualité.

Le tourisme agricole a une place prépondérante à tenir et à assurer dans un avenir très proche pour le département du Gard. Le vin est donc un savoir-faire de qualité, connu l’international et qui fait de la France une destination rêvée pour tous les amateurs du genre.

Si à cela on ajoute la position stratégique et touristique de la cité médiévale d'Aigues-Mortes, on découvre une vraie économie à développer. Mais pour attirer le passant, pour décoincer le porte-monnaie du touriste, déclencher les papilles de l’acheteur,bref, il faut de la qualité et du temps.

Aigues-Mortes est bien la capitale du vin des sables, et elle en est fière ! Promouvoir, soutenir et accompagner cette culture viticole est essentiel dans la vie de la cité. Pour cette première édition de la présentation de la cuvée à venir des vins du coin, il était important de faire connaître la qualité et la simplicité des nectars issus de ce terroir.

Un bon vin, c'est un bon terroir

Avec un sol léger, le raisin est peu coloré, c’est ce qui donne cet aspect fantomatique et mystique au gris de gris. Un bon vin, c’est d’abord un bon terroir et comme Bordeaux, Beaune, Colmar ou Epernay, Aigues-Mortes a ses spécificités !

"Au 14ème siècle déjà, la réputation des vins des sables interpellait Charles 6 et Charles 7 mais bien avant eux, Saint-Louis a dû consommer avec allégresse le vin des sables d’Aigues-Mortes. Implantés sur deux Région, trois départements et six communes, les cent kilomètres de côte en forme de bec d’alambic donnent à ce terroir un relief incroyable" évoque les responsables de l'IGP¨ Vin des Sables.

3500 hectares en tout, c’est très peu pour un vignoble quand on est en France ! Plusieurs cordons sableux, des étangs, les fameuses divagations du Rhône, une géologie intéressante et très récente le tout permettant une culture dans les sables dunaires entre lagunes et marais salants. Des centaines de kilomètres de roubines et une herbe semée dans les vignes pour ne pas que le vent emporte le sable… Voilà une des réussites du vignoble camarguais.

Au domaine Royal de Jarras, 5000 moutons vont bientôt venir entretenir le pays et nettoyer l’herbe qui est entre les vignes. Sur les plus de 900 hectares du domaine, 413 voient la vigne offrir son sang. Le reste, plus de la moitié des terres, est entretenu par 70 chevaux ce qui accentue le côté environnemental de l’affaire. "Chez nous, nous faisons appel aux moutons depuis les années 1960 mais le domaine existe depuis 1883. C’est positif mais c’est assez technique, du coup, les insectes ne viennent pas sur les vignes, il y a un vrai équilibre dans nos espaces naturels et nous avons autant de biodiversité qu’un Parc Naturel !" explique Bruno Mailliard directeur délégué adjoint au commerce.

Une production cajolée

Et de poursuivre sur la découverte de ce terroir hors du commun. "Les sables du domaine alternent avec les parcelles d’argile. Nous sommes entre 2 et 10 kilomètres de la mer ce qui apporte au raisin un côté salin très intéressant mais aussi une grande stabilité et une longueur en bouche incroyable. Un verre en appelle un autre ! Pour la nouvelle cuvée, l’assemblage a été validé il y a une quinzaine de jours, on attend encore un peu avant de le conditionner car nous voulons avoir le même goût toute l’année. Tout conduit à la meilleure qualité car nous avons une approche du terroir très naturelle. Les vendanges sont faites la nuit, on tire le premier jus, nous ne mettons pas de souffre car on veut en faire des vins de garde !"  conclut Bruno Mailliard.

Avec des cépages Grenache (noir, gris et blanc), Carignan, Cinsault, Merlot, Cabernet (franc et sauvignon), Syrah, Clairette, Chardonnay, Ugni… les vendanges sont souvent précoces (entre les 15 et 25 août) et les vins sont générés par 110 vignerons pour 95% de la production qui est en Gris de Gris.

Le nouveau logo du Vin des Sables est une réussit réalisée par la boîte de communication Wonderful. On garde le traditionnel flamant rose, emblème du vin des sables et de la Camargue, on y ajoute un verre de dégustation en transparence. On obtient une marque ombrelle qui devrait se déployer à l’international sans trop de problème !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité