Economie

BAGNOLS L’opération Eclairage commerce, une idée lumineuse

Michel Dominguez (agglo du Gard Rhodanien), Olivier Allemand (CCI), Florence Meseguer Blanche (gérante), Pierre Bachy (lighting designer), Philippe Berthomieu (ville de Bagnols) et Gabriel Girardeau (AACCB) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Michel Dominguez (agglo du Gard Rhodanien), Olivier Allemand (CCI), Florence Meseguer Blanche (gérante), Pierre Bachy (lighting designer), Philippe Berthomieu (ville de Bagnols) et Gabriel Girardeau (AACCB) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour un commerce, l’éclairage est souvent un des principaux postes de dépenses, sans compter l’aspect environnemental d’une grosse consommation électrique.

C’est la raison pour laquelle la CCI de Nîmes en partenariat avec l’Ademe ont initié une action pilote sur la région, baptisée Eclairage commerce, dans le but d’améliorer la mise en valeur des commerces et de baisser significativement leur consommation d’énergie.

Un partenariat CCI - Ademe - Agglo

L’opération s’est déroulée en deux phases : le diagnostic et la réalisation. Côté diagnostic, « la CCI de Nîmes a porté le projet et trouvé les partenaires », explique Olivier Allemand, manager de centre-ville à la CCI. Deux partenaires ont contribué à cette première phase de diagnostic : l’Ademe et l’agglo du Gard Rhodanien, qui avec la CCI ont pris en charge 90 % du coût du diagnostic pour les commerces intéressés.

« 20 diagnostics ont été réalisés sur l’ensemble du département, 9 dans l’agglo », note le responsable du service commerce et agriculture de l’agglo du Gard Rhodanien Michel Dominguez, qui représentait le conseiller communautaire chargé du dossier Didier Delpi. Parmi ces 9 commerces, le magasin Jorice, situé sur la rue de la République à Bagnols.

Une consommation électrique divisée par trois

Un magasin dont l’éclairage était « très gourmand », dixit Pierre Bachy, le professionnel qui s’est chargé du diagnostic de la boutique. Une cinquantaine de lampes en tout jalonnaient le commerce, et coûtaient une fortune en électricité à la gérante Florence Messeguer Blanche. En février dernier, elle saute le pas, incitée par l’aide de l’Ademe, qui prend en charge 25 % du montant des travaux. Une aide loin d’être négligeable, l’investissement se montant à 10 000 euros.

Un investissement qui sera amorti en un peu moins de 5 ans, le commerce passant d’une consommation annuelle pour l’éclairage de 12 000 kWh à 3 900 kWh, soit de 1 535 euros à 491 euros annuels. « On divise quasiment par trois », appuie Pierre Bachy, alors que la boutique, passée aux LED, est mieux éclairée : « les clients nous disent que c’est plus reposant, que les couleurs sont plus justes, affirme la gérante. Et pour nous, le confort de travail n’est pas du tout le même. » « Le commerce est plus agréable et la vitrine est mieux mise en valeur », abonde le conseiller municipal chargé des commerces Philippe Berthomieu.

Reste que le dispositif ne couvrait que l’année 2015 et que, contexte difficile oblige, bon nombre de commerces n’ont pas pu aller plus loin que le diagnostic pour l’instant. Sur l’agglo, un autre commerce situé à Pont-Saint-Esprit a lui aussi sauté le pas.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité