Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les réactions d’après match

Bernard Blaquart en conférence de presse. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Bernard Blaquart. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Après leur match nul 0-0 face à Laval vendredi soir aux Costières pour le compte de la 1ère journée de championnat de Ligue 2, les Crocos débriefent leur performance et voient le chemin qu'il reste à accomplir.

Les supporters ne sont peut-être pas entièrement satisfaits de cette première rencontre aux Costières mais il ne fallait pas s'attendre à meilleure partie de la part des Crocos. Un match nul et 1 point pris, c'est déjà bien mieux que 8 points en moins à la même période l'année dernière! Petite déception pour Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique, le manque de but. "Les gens viennent pour voir des buts et on s’entraîne pour en marquer… Aucune excuse mais je parle aussi souvent de l’état du terrain qui est beau avant le match mais qui devient impraticable après 20 minutes! Il n’y a plus d’appui, c’est même dangereux pour l'intégrité physique des joueurs. On manque encore d’adresse devant le but et de complicité car nous avons 4 joueurs devant qui ne se connaissent pas mais je pense qu’on est capable de progresser!"

Abondant dans ce sens, le défenseur Gaël Angoula, nouveau nîmois qui effectuait son premier match sous les couleurs du NO, tient aussi à évoquer la défense croco. "On a fait une très bonne 1ère période avec une bonne base de travail derrière. Il fallait qu'on se rassure par rapport à quelques matchs amicaux... Après l’expulsion, on a été costauds car c’était un mini tournant. Ça reste un premier match, on l’attendait avec impatience, il y a encore un manque d’automatismes mais ça va se mettre en place. Je sais qu'on peut être dangereux à tout moment et contre n’importe qui ! Notre objectif est fixé par le club mais je ne m’en contente pas, sans être prétentieux, je veux vivre de belles choses comme j’en ai vécu auparavant".

Et Larry Azouni de poursuivre dans la même veine. "Le sentiment du jour est mitigé... On pouvait faire quelque chose sans pour autant avoir d’occasion franche mais avec le carton rouge et la fatigue, 1 point, c’est pas mal! Il faut un peu de temps pour que ça prenne mais je ne m’inquiète pas, les joueurs ont du talent. A 10 contre 11 il ne fallait pas péter les plombs… Derrière, c’est solide, on n’a pas pris de but mais Fethi Harek a pris un carton un peu bête, ça arrive. Contre Le Havre, il va falloir être prêt, là, il a manqué quelque chose dans la projection. La préparation a été tronqué, on n’est pas tous à 100%".

Sur ce point, l'entraîneur Blaquart évoque quelques errances. Mais pas de quoi s'alarmer. "La confiance vient avec le temps et l’entraînement, je crois beaucoup à l’entraînement des attaquants pour marquer! Il n’a pas manqué grand-chose mais le nul n’est pas immérité pour Laval. Un but, voilà ce qui a manqué! L'équipe a été solide derrière, même à 10, nos latéraux sont nouveaux et jusqu’à l’expulsion d’Harek, on doit trouver plus d’enchaînements. J’espérais un meilleur résultat. On a des joueurs de qualité mais il faut que chacun trouve sa place. Par contre, ne me parlez pas de l’arbitrage! Le match n’a pas été méchant. Il n’y a pas d’excuses, on essaie d’encourager le jeu, les intentions sont bonnes mais les maladresses sont là. Les accrochages sont spectaculaires mais je n’ai vu aucune méchanceté, peut-être que Fethi Harek a eu un mauvais geste… J’aurais souhaité un peu de folie peut-être mais bon, à 10… c’est compliqué!".

Pour Denis Zanko, le coach de Laval, les problèmes de début de saison sont les mêmes partout en France... "Il y a une grosse part d’incertitude lors de la première journée! Ça n’est jamais simple de faire une performance aux Costières, dans le contexte que l’on sait… Alors, on s’en contente! Les Nîmois étaient un cran au-dessus en première période mais on a su se hausser à la hauteur. Ici, on sait que c’est difficile, ce soir, un petit bout du chemin est fait…".

 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité