Nîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le jeu est là, pas encore le résultat

Renaud Ripart en conférence de presse. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Renaud Ripart en conférence de presse. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Renaud Ripart. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Après leur 1ère défaite en championnat de Ligue 2 pour le compte de la 2ème journée contre Le Havre, le Nîmes Olympique tente de comprendre ce qu'il faut travailler pour prendre des points.

Bernard Blaquart prévenait depuis quelques jours... Les attaquants, nouveaux au club mais ne se connaissent pas, vont devoir prendre le temps de trouver des automatismes. Le jeu nîmois n'a pas été mauvais face au Havre mais l'assise défensive s'est laissée surprendre par la vélocité d'exécution des ailiers normands.

Perde 1 à 0 en ayant autant d'occasions de buts a de quoi vous laisser un goût d'amertume en bouche. A l'image de Renaud Ripart, le club doit être abasourdi. "Nous sommes frustrés et nous avons des regrets… On a été mis en danger une seule fois en début de rencontre et on a pris un but alors qu’on a eu plusieurs occasions de marquer. Nous avons un certain manque offensif car beaucoup de joueurs sont arrivés cette année, il faut qu’on travaille, on manque de réalisme" avouait l'attaquant Croco une fois le coup de sifflet final terminé.

Encore une recrue à vocation offensive?

Avec Karim ït-Fana qui devrait signer dans les heures à venir, le club cherche encore un joueur, peut-être à vocation offensive pour étayer l'attaque nîmoise qui est encore muette 180 minutes après le début du championnat. Du coup, les jeunes joueurs Renaud Ripart (qui se bat comme un beau diable) et Clément Déprés (qui a fait une excellente rentrée) seront les piliers d'acclimatation de cette nouvelle attaque!

Anthony Briançon a été le joueur ayant touché le plus de ballons (106) face au Havre, juste devant Savanier qui a pu distiller 100 balles. Avec 50% de tirs cadrés, Rachid Alioui et Zié Diabaté restent dans les clous. Renaud Ripart ne parvient à cadrer qu'une frappe sur 3 mais Slimane Sissoko n'en cadrera pas une (sur 3 dont 2 en position idéale) alors qu'il s'est présenté seul en face à face et qu'il a eu l'occasion de cadrer une tête plutôt facile.

Pas encore de cheveux blancs à se faire mais il faudrait que les Crocos marquent au moins un but pour se mettre en confiance. La qualité est présente, l'envie est là, il ne reste plus qu'à concrétiser tout cela par une belle victoire contre Châteauroux ce mardi 9 août à 20h aux Costières par exemple!

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité