A la uneActualitésSociété

RÉTROSPECTIVE 2016 Janvier: Carole Delga, première femme de la Région

Photo Région
Photo Région

La fin de l’année, c’est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour les douze mois à venir. Au moins le premier… C’est aussi l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2016.

Un an après, il était dur d'oublier les attentats de janvier 2015 mais la vie se devait de reprendre son sens. En politique, Carole Delga est devenue la première femme Présidente de notre ex-Région Languedoc-Roussillon et future Région Occitanie. "C'est avec émotion et la parfaite conscience de mes responsabilités que j'accède à la présidence. Dans ces temps si particulier pour notre région et notre pays, l'histoire retiendra que ce 4 janvier 2016, l'assemblée plénière de cette nouvelle région s'est réunie pour la première fois" affirmait alors la nouvelle Présidente.

Dans le même temps, Didier Lauga prenait ses fonctions à la tête de la Préfecture du Gard et Carl Accettone devenait quant à lui à 26 ans, Sous-Préfet du Gard. Nicolas Sarkozy, en visite sur le terrain et de passage dans la cité des Antonin, faisait son footing matinal à Nîmes. Les Républicains gardois se lançaient dans une vaste élection interne qui visait à déterminer leurs président, secrétaires de circonscription, membres du comité de circonscription et enfin conseillers nationaux. Julien Plantier, Pascale Mourrut,  Xavier Belleville, Pierre Martin, Christophe Ruas et Richard Flandin étaient investis dans chaque circonscription. Les 7 conseillers nationaux élus étaient Richard Tibérino, Christophe Rivenq, Laurent Burgoa, Franck De David-Beauregard, Valérie Meunier, Guillaume Vergnes et Monick Tapissier.

La Fédération Française de Course Camarguaise était plongée dans une quasi insoluble situation. Des dettes exceptionnelles et une équipe dirigeante en déshérence menaient la FFCC, seule fédération française à avoir son siège dans notre département, au dépôt de bilan ou presque.

L'affaire de Rodilhan était jugée. 18 aficionados devaient répondre de violences en réunion et de vol. Jean-Pierre Garrigues, le dernier prévenu, qui était absent pour des raisons de santé, était quant à lui poursuivi pour "organisation d’une manifestation non déclarée". Le procureur Alexandre Rossi avait requis des peines de prison ferme pour deux accusés, du sursis pour dix autres et des amendes pour les sept derniers.

Le premier centre de déradicalisation s'installait à Bagnols. Baptisé P.A.R.I., pour Prévention et action contre la radicalisation des individus, il était à l'initiative du militant PS Nabil Kadri, de l'ex-candidat Front de Gauche aux départementales Mourad Abadli et de l’imam de la mosquée de Bagnols Mahjoub Mahjoubi.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité