Culture

14-18 Les fusillés « pour l’exemple » du Gard en exposition itinérante

32 panneaux pour comprendre. EL/OG
32 panneaux explicatifs. EL/OG

En 2014, année du centenaire de la Grande Guerre, l'association Libre pensée du Gard créée une exposition itinérante sur les fusillés "pour l'exemple" du département. Une présentation en 32 panneaux de huit soldats exécutés par leur propre armée. Au Prolé d'Alès jusqu'au 13 janvier.

Désertion, abandon de poste, insubordination, les motifs qui peuvent conduire au poteau d’exécution au début de la première guerre mondiale sont nombreux. On estime à 80 000 le nombre de personnes impliquées dans des refus d'obéissance et parmi eux, 2400 ont été condamnés à mort. Mais de nombreux historiens et chercheurs sont d'accord pour qualifier plus de 650 de ces fusillades "pour l'exemple". Des documents écrits retrouvés par les services historiques de la défense en attestent. "On obligeait les militaires à assister aux exécutions et à défiler devant les cadavres", commente Marie-France Amiard, secrétaire départementale de l'association Libre pensée et co-concepteur de l'exposition.

Parmi ces exécutés, une cinquantaine ont été réhabilités par l'Etat, défendus individuellement par des avocats ou des associations. Mais Libre pensée lutte pour une réhabilitation collective qui permettrait une inscription de leur nom sur les monuments aux morts, et qu'elle ne parvient pas à obtenir. "Ce serait admettre que l'armée est coupable d'assassinat", avoue Michel Viala, bénévole nîmois.

En attendant, et afin de sensibiliser le grand public à ce pan de l'histoire peu connu, Libre pensée a - à partir d'archives officielles - réalisé une exposition militante enrichie de documents historiques, qui dresse le portrait de 8 Gardois assassinés sur la ligne de Front. Elle tourne dans les établissements scolaires depuis deux ans et s'arrête au Prolé d'Alès juqu'au 13 janvier. Elle se rendra ensuite à Bessèges et à Vauvert. Pour inaugurer cet événement, Marie-France Amiard donnera une conférence ce vendredi soir à 18h sur le lieu d'exposition.

Pratique

Prolé - Rue de Beauteville - Alès
Ouvert de 9h à 20h tous les jours.

 

 

 

 

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité