Faits Divers

GARD Meurtre à Bessèges : des « blessures sauvages » à l’origine de la mort

(Photo d'illustration : Objectif Gard)
(Photo d'illustration : Objectif Gard)

Ce mardi après-midi, l'autopsie d'un homme de près de 90 ans, a été effectuée à l'institut médico-légal de Nîmes. On en sait donc plus sur l'origine du décès. "Cet homme est mort à cause de blessures très graves à la face et au visage. Des blessures sauvages et violentes qui sont à l'origine du décès", explique le Procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel qui dirige une enquête pour meurtre aggravé. Lundi matin, un vieil homme, ancien ingénieur des Ponts et Chaussées, vivant seul dans une villa située dans un quartier tranquille de Bessèges a été retrouvé mort à son domicile. Ses pieds étaient attachés et de nombreuses violences étaient visibles sur sa tête. La victime a été aperçue dans les rues de Bessèges, dimanche vers 15h. Lundi matin, lorsque son corps a été découvert, sa maison avait été fouillée et une effraction d'une fenêtre à l'étage était constatée. Les gendarmes du groupement du Gard et de la Section de Recherches de Nîmes sont en charge des investigations.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “GARD Meurtre à Bessèges : des « blessures sauvages » à l’origine de la mort”

  1. Bonsoir,je suis une habitante de Bessèges et je trouve que cela est idnamissible…un retraité!Un innocent mais les gens sont sauvages…Du coup a chaque fois que je sort de chez moi maintenant je fais très attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité