Faits Divers

AU PALAIS On retrouve la veste du voleur récidiviste à proximité du commerce cambriolé

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

En décembre 2014, un restaurant-traiteur situé dans le centre de Beaucaire est cambriolé au beau milieu de la nuit. Les voleurs, aussi bien renseignés qu'équipés, parviennent à ouvrir le coffre fort du commerce à l'aide d'une disqueuse. Selon les dires du gérant, ils seraient repartis avec 10 000€ en liquide cachés dans le coffre.

-           Je m'interroge sur les sommes déclarées par ce traiteur, fait savoir Maître Philippe Ramon, l'avocat de l'accusé. Si c'est vrai, je devrais peut-être changer de métier.

En attendant cette reconversion vers la restauration, l'avocat est chargé de défendre David, un trentenaire qui vit à Beaucaire. Avec 16 condamnations à son palmarès, essentiellement pour des vols, David a le profil du coupable idéal. Et encore plus si on ajoute qu'une veste de chasse qui lui appartient a été retrouvée à proximité du traiteur. Pour lui, pas de doute possible, c'est un coup monté.

-           C'est pas moi !, jure-t-il depuis le box. C'est vrai que je ne me souviens plus où j'étais ce jour-là mais j'ai toujours reconnu tous les vols. Mais là je ne veux pas payer pour d'autres.

-           Mais comment expliquez-vous la présence de votre veste sur les lieux ?, questionne le président Jean-Pierre Bandiera.

-           J'imagine que c'est des personnes qui m'en veulent qui l'ont posée là. J'ai rien à voir là-dedans.

La représentante du ministère public n'est pas de cet avis et le fait savoir :

-           Monsieur dénonce un véritable complot en nous expliquant que quelqu'un aurait déposé sa polaire là où les faits sont commis. Ce n'est pas sérieux, dit-elle avant de requérir 6 mois de prison ferme.

Pour David, Maître Ramon fera une plaidoirie suffisamment convaincante puisque le tribunal est revenu en prononçant une relaxe au bénéfice du doute. Le prévenu, qui semblait le premier surpris, est reparti en remerciant chaleureusement ses juges.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité