A la uneActualités

Le 7H50 de Nicolas Nadal : « les pompiers sont satisfaits mais restent méfiants »

Après la signature d'un accord en novembre, le porte-parole du syndicat SUD accueille les premiers engagements de sa direction comme « une bonne nouvelle. »

Nicolas Nadal, porte-parole du syndicat SUD Pompiers. (Photo : Coralie Mollaret)

Objectif Gard : Fin 2017, les pompiers du Gard menaçaient de reprendre leur grève. Aujourd’hui, dans quel état d'esprit êtes-vous ?

Nicolas Nadal : On ne s’est pas encore vu avec les organisations syndicales, mais je pense que la grève ne reprendra pas. Du moins, pas pour l'instant. Vendredi, nous avons reçu un courrier de la direction du SDIS et de son président Alexandre Pissas qui va dans le bon sens. La lettre porte sur l’application concrète du protocole d’accord signé en novembre

Comment se déclinent les engagements sur le renouvellement des véhicules ?

Tout a été défini à travers un plan pluriannuel d’investissement. D'un montant de 4,2M à 6,7M d'euros par an, il devrait s'étaler sur cinq à dix ans. Cette année, 26 véhicules seront remplacés (camions-citernes, ambulances, camions feu de forêt, fourgons…). Maintenant, il faut que le protocole soit respecté... 

Concernant les recrutements de pompiers, quels sont les engagements du SDIS (*) ?

C’est mieux que ce que l’on a demandé ! Si les délais sont respectés, nous aurons un an d’avance sur les recrutements par rapport à ce qui a été fixé dans le protocole d’accord. En janvier 2019, l’effectif total des pompiers gardois devrait atteindre 673. Un nombre que l’on avait jamais atteint. Entre fin 2019 et début 2020, on sera à 695 agents pour l’ouverture de la caserne de Nîmes. Fin 2020, on devrait arriver à 701 pompiers. Ce qui permettra de conforter la caserne d’Alès. D'ailleurs, le SDIS a décidé de faire revenir huit pompiers du Gard qui n’avait pas pu trouver de place dans le département. Un premier recrutement en attendant les résultats du concours organisé dans l’Hérault qui nous permettra d’accueillir 50 à 60 pompiers supplémentaires en novembre.

Concernant l’abandon de la hausse de la participation pécuniaire des communes : allez-vous engager une action particulière ?

C’est l’échec du point numéro 7 du protocole d’accord. Pour l’instant, je ne sais pas. Il faut que l’on se réunisse avec les organisations syndicales pour savoir comment on va réagir. Ça reste un échec. C’est plus sur le principe que sur la somme (280 000€, NDLR). Si le protocole avait provisoirement restauré la confiance entre les pompiers et les administrateurs, cet abandon a recréé un climat de méfiance.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

* Service départemental d'incendie et de secours. 

Lire aussiPOMPIERS Alexandre Pissas de nouveau incendié

POMPIERS Denis Bouad :  « Il y a une erreur de gestion au SDIS »

LE 7H50 d’Éric Agrinier : « C’est une sorte de trahison pour les pompiers »

POMPIERS La contribution des communes mise à plat

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité