Faits Divers

NÎMES Opération de police en cours, ce matin, quartier de Pissevin

Photo d'illustration

Une opération de police se déroule, ce mardi matin, galerie Wagner, quartier de Pissevin, à Nîmes.

Le secteur est bouclé par les forces de l'ordre, près de soixante policiers et gendarmes sont sur place depuis 7h. Les enquêteurs s'intéressent à un restaurant. Une intervention qui est liée à une expulsion commerciale. Les autorités demandent d'éviter le secteur sensible, situé dans le quartier populaire de Nîmes.

La préfecture du Gard a communiqué, plus tard dans la matinée, sur cette opération. Voici l'intégralité du communiqué de presse parvenu aux rédactions :

" Ce jour, mardi 16 octobre 2018, avec l’appui d’un escadron de gendarmes mobiles, la police nationale a assisté un huissier de justice pour procéder à la reprise d’un local commercial situé dans la galerie Richard Wagner à Nîmes, quartier Pissevin.

Cet établissement était visé par un jugement d’expulsion du TGI de Nîmes en date du 24 janvier 2018, pour défaut de paiement loyers.

Malgré le commandement de quitter les lieux, formulé par l’huissier, le commerçant s’est maintenu dans les lieux.

Dans le cadre de la politique de rénovation urbaine (ANRU), le quartier Pissevin (14 000 habitants) va connaître une profonde mutation, notamment dans le domaine de l’offre commerciale. En effet, la galerie commerciale Richard WAGNER, très dégradée, sera prochainement détruite et un nouveau centre commercial sera reconstruit par l’établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (EPARECA).

Cette opération s’est déroulée sans incident",  note la Préfecture du Gard.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “NÎMES Opération de police en cours, ce matin, quartier de Pissevin”

  1. Tout ça pour ça une expulsion d’un commerce ! et pour le trafic de drogue on ne fait rien ; on marche sur la tête ! C’est plus courageux de venir à 60 flics, militaires… à 7 h du matin pour expulser 1 commerçant que de venir le soir à 19 h et par contre là ils sont 10 agents maximum et se font caillassés ! c’est presque comique et je suppose qu’ils n’ont même pas eu la chance d’arrêter quelque vendeurs de drogue, normal à 7 h du matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité