A la unePolitique

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Les vœux pédagogiques de Jean-Michel Perret

Jean-Michel Perret lors de ses voeux. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Sur la scène du complexe Maurice Saussine, décorée par les Serres de la Droude, le maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas a présenté ses vœux à ses administrés.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément à Saint-Hilaire-de-Brethmas. L’an dernier, en 45 minutes, le maire, Jean-Michel Perret, avait formulé des vœux classiques : bilan de l’année écoulée et projets de l’année à venir. On retiendra que le cru 2019 était davantage pédagogique. Et surtout très concis : dix minutes de discours.

Comme de nombreux autres maires, Jean-Michel Perret attaque son discours par les Gilets jaunes, un mouvement qui lui parle, puisque comme il le rappelle : « la démocratie directe et participative, on connait à Saint-Hilaire », faisant allusion au référendum sur le golf. À l’image de son voisin de Saint-Privat-des-Vieux la veille (relire ici), il évoque lui aussi le blues des maires, ces élus découragés, parfois usés, mais précise immédiatement : « Tout va très bien pour nous ». Comme Philippe Ribot, Jean-Michel Perret laisserait-il entendre qu’il repartirait bien pour un tour en 2020 ?

Jean-Michel Perret lors de ses voeux. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Il aura, d’ici là, quelques défis à relever. Notamment celui de la maison d’arrêt, sujet le plus épineux de son discours sur lequel il s’est voulu pédagogue. Il est revenu sur la visite, jeudi après-midi, de quatre membres de l’agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ) avant de prévenir ses administrés qu’une réunion d’information sur le sujet se tiendrait au printemps. Il rappelle aussi que cette maison d’arrêt, ce serait « 300 postes créés sur notre bassin ». Et d’en appeler à la sagesse de sa population : « Nous nous devons d’étudier ce projet sans a priori et de voir aussi bien les avantages que les contraintes ».

Avant de rejoindre les nombreuses personnes présentes autour du verre de l’amitié, Jean-Michel Perret a fait savoir que la totalité de sa commune devrait être raccordée à la fibre d’ici fin 2019, avant de saluer « l’enthousiasme » des associations et la présence d’Émile Maurin, illustre Saint-Hilairois qui a donné son nom à la nouvelle école maternelle.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité