Economie

ÉCONOMIE Recours aux centrales d’achats : Gard Entreprises interpelle les acteurs du territoire

Jean-Pierre de Faria lors des voeux de Gard Entreprises. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Gard Entreprises, dans une lettre ouverte, veut interpeller les acteurs économiques et institutionnels gardois suite à de nombreuses remontées de terrain, sur la problématique grandissante du recours des administrations et collectivités aux centrales d'achats (UGAP, etc), excluant les entreprises locales de la commande publique.

Co-signataire du Pacte pour les entreprises au service de l’emploi local, initié par le Conseil départemental du Gard, visant à faciliter l’accès des TPE et PME du territoire à la commande publique et donc l’emploi local, Gard Entreprises a pris l’engagement de s’impliquer activement dans ce projet.

"Nous sommes alertés par nos adhérents sur la problématique réelle des centrales d’achat auxquelles ont souvent recours nombreuses collectivités et administrations publiques, à plus ou moins grande échelle", débute le courrier de l'organisation professionnelle gardoise.

"Aujourd’hui nous sommes confrontés à une concurrence déloyale et mortifère pour nos économies locales de la part des groupements d’achat auxquelles adhèrent les collectivités locales financées par nos impôts (hôpitaux, maison de retraite…). Cela est d’autant plus regrettable que ces organismes sont perdants en terme de service, de conseil et de disponibilité, et au final, ne font aucune économie", poursuit Gard Entreprises.

"Les décisions pour la plupart sont prises par des organismes basés à Paris par des acheteurs polyvalents n’ayant pas de connaissances particulières dans les domaines visés."

En se faisant l’écho du mécontentement, Gard Entreprises souhaite défendre des emplois locaux qui participent au fonctionnement de l’économie régionale.

"Le recours systématique à des centrales d’achats, attractif par la simplification apparente des règles, affranchit les collectivités et les administrations de la contrainte du marché public, pour les commandes de fournitures ou de prestations réalisées dans le périmètre de contrats cadres. Excluant définitivement nos TPE et PME locales de toute mise en concurrence", précise Jean-Pierre De Faria, président de Gard Entreprises.

"Et lorsqu’il s’agit de répondre aux appels d’offres nos entreprises sont confrontées au phénomène de massification des achats au niveau régional et territorial, voire national, qui exclut à terme les PME et TPE faute de moyens structurels, financiers et logistiques suffisants malgré l’obligation d’allotir la commande publique. Les centrales d’achat ne se préoccupent pas de l’emploi local", précise celui qui est aussi à la tête de la commune de Saint-Ambroix.

Et de conclure : "Il est de la responsabilité de chacun des acteurs de permettre aux entreprises du territoire d’accéder à ces marchés et d’y participer à travers des appels d’offre, dans une règle du jeu commune, non discriminatoire.Le développement économique de notre territoire gardois et la préservation de nos entreprises, moteurs de la sauvegarde de l’emploi, sont les critères essentiels qui doivent présider à nos actions."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité