Economie

GARD Budget 2020 : Le président de la FFB, Pascal Lacosta, en colère

Pascal Lacosta, président de la FFB du Gard (Photo Objectif Gard)

Dévoilé par le Gouvernement, le projet de loi de finances (PLF) pour 2020  ne plaît pas du tout à la Fédération française du bâtiment (FFB)  gardoise. Pascal Lacosta, le président, monte au créneau.

"Outre les mauvaises nouvelles concernant la complexité et la baisse des aides lors de la transformation du CITE (crédit d'impôt transition énergétique) en prime, il confirme la suppression du PTZ ( prêt à taux zéro) neuf hors grandes agglomérations. La fracture territoriale s’en trouvera accentuée et le mitage du territoire, accéléré." C'est par ces premiers mots que Pascal Lacosta entame sa réaction suite au projet de budget 2020 présenté par le Gouvernement.

"Par ailleurs, les artisans et entrepreneurs du bâtiment subiront une double peine dans leur cycle d’exploitation. Premièrement, avec la suppression de l’accès au gasoil non routier (GNR), mesure qui n’a rien d’écologique en l’absence de matériels « verts » alternatifs ; deuxièmement, avec le rabotage de la déduction forfaitaire spécifique (DFS), qui n’a rien de social puisqu’il va renforcer la concurrence du travail illégal en augmentant les charges sociales sur les salaires du secteur."

Et de poursuivre, alarmiste, "ce troisième budget consécutif à la baisse pour la construction menace l’un des seuls secteurs qui tire la croissance en France. Veut-on casser l’outil ?"

Pascal Lacosta souhaite aller "avec nos artisans et entrepreneurs au contact de nos parlementaires pour leur proposer les indispensables mesures correctives pour sauvegarder l’emploi sur l’ensemble du territoire national. On en a plein le casque et ça va s’entendre bientôt."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “GARD Budget 2020 : Le président de la FFB, Pascal Lacosta, en colère”

  1. « En Marche » sur la tête. Ce gouvernement n’est pas dans une logique de développement économique, d’emploi et de réponse au besoin en logement. Il fait le contraire en plombant fiscalement l’activité.
    Comment ne pas être en phase avec les artisans de la filière qui seront les premiers à en subir les conséquences ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité