ActualitésEconomie

LAUDUN-L’ARDOISE Des nouvelles du port

Élus du territoire et président de la CCI ont organisé un point presse vendredi sur le port de l'Ardoise (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Élus du territoire et président de la CCI ont organisé un point presse vendredi sur le port de l'Ardoise (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Lundi dernier, une réunion a mis pour la première fois tous les protagonistes du port de l’Ardoise autour d’une table. L’idée : gérer le court terme, avec la fin de la convention d’occupation temporaire de la CCI, et commencer à plancher sur le long terme.

« C’est une réunion fondatrice », lance le président de l’Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey avec emphase. Impulsée par le député Anthony Cellier, ladite réunion s’est tenue en présence des services de l’État, du délégué interministériel aux ports, de Voies navigables de France, de la Compagnie nationale du Rhône, de SNCF réseaux, de la CCI, des entreprises utilisatrices du port, de la Région, de l’Agglo et de la Ville de Laudun-l’Ardoise.

Il faut dire qu’il y avait urgence : la convention d’occupation temporaire qui lisait VNF à la CCI, exploitant du port, prend fin le 6 décembre prochain, et la CCI ne compte pas rempiler. « Il y avait de grandes inquiétudes concernant la continuité économique du site », résume Anthony Cellier. Un site dont trois entreprises utilisent les installations, qu’il s’agisse de la grue, « qui fonctionne mais est obsolète et sera utilisée tant qu’elle pourra tenir », d’après le député, des entrepôts et des locaux : Lafarge, MTPF et Géoconti.

Première décision, et non des moindres : « il a été convenu avec VNF que la convention d’occupation temporaire sera prolongée durant trois ans », avance le député. VNF va lancer un appel à manifestation d’intérêt, et les trois entreprises utilisatrices doivent y répondre pour prendre le relais de la CCI jusqu’à 2023. « Le but est de permettre à ces entreprises de continuer à travailler, c’est très important pour la commune, l’Agglo, le département et la région », pose le premier adjoint laudunois Patrick Pannetier.

Voilà de quoi donner du temps pour se retourner. En 2023, VNF concèdera le port à la CNR. D’ici là, « il nous reste ce court laps de temps pour se mettre en mode proactif, aller chercher des investisseurs susceptibles de s’installer au port, et la CCI nous accompagnera », note Anthony Cellier. Car la CCI ne sort pas du jeu : « nous ne sommes plus porteurs de projets seuls, mais nous avons un rôle de vecteur, j’ai déjà mis l’Agglo en contact avec une très belle entreprise de logistique », affirme le président de la CCI Eric Giraudier.

Pour parvenir à donner une seconde vie au port après 2023, « il nous faut monter un projet vendeur », martèle Anthony Cellier. Premier argument : le port est bel et bien connecté au réseau ferré, ce qui fait de l’Ardoise un rare site tri-modal, fleuve, fer, route. Deuxième argument : il y a du foncier disponible autour du port. Reste à bâtir un projet « robuste », selon l’adjectif d’Eric Giraudier, « et l’argent public viendra dès lors que le projet sera viable », complète le député, pour remplacer la grue par exemple. Y’a plus qu’à !

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Publicité
Publicité
Publicité

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. N’est-ce pas vous Objectif Gard qui avait relaté les péripéties de l’activité et de la gestion opérationnelle du port de l’Ardoise ? Avec un entrepreneur qui utilisait sa grue placée en face de celle du port.
    Il va falloir patienter encore 3 ans pour faire quoi ? Des ronds dans l’eau comme jusqu’à présent. Rey n’a rien fait sauf de laisser croire que ça se bouscule au portillon pour s’installer à l’Ardoise (au fait le projet GIPI, il en est où ?), l’équipe municipale de Laudun est reconnue pour son inaction et Giraudier se retrouve isolé au sein de la CCI. Effectivement, y’a plus qu’à ! Et qui va payer une nouvelle grue pour remplacer l’actuelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité