Faits Divers

GARD Un policier en repos intervient lors d’une altercation : il est renvoyé au tribunal

Photo d'illustration

Que s'est-il passé le 4 mai dernier dans un petit village de l'Uzège? Selon la version du policier en vacances pour quelques jours chez des proches, il est intervenu pour éviter que son père ne soit agressé.

Tout débute quelques minutes avant où le policier ne stoppe une scène de violences conjugales chez ses voisins d'en face en criant depuis le domicile de ses parents. L'agresseur sera par la suite sanctionné par la justice avec un rappel à la loi concernant ces actes de violences sur sa compagne.

Lors de cette altercation, le policier voit la scène et apostrophe donc l'agresseur. Ce dernier va alors décider de demander des explications au voisin qui a osé intervenir dans cette histoire familiale musclée. Il frappe à la porte et le père du policier ouvre. C'est là que le policier en repos se met en avant pour protéger son père selon sa version à l'époque des faits.

Il a neutralisé le voisin irascible en se servant de son arme et en précisant qu'il avait indiqué sa fonction, ce que conteste le mari irascible, qui lui n'a pas entendu le mot police selon ses premières déclarations. Reste que le parquet de Nîmes, qui a l'opportunité des poursuites, a décidé de renvoyer le policier au tribunal correctionnel pour "menace". Le tribunal correctionnel devra démêler le vrai du faux, car la version du voisin, est, elle, assez différente...

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité