ActualitésSociété

NÎMES D’Alzon soutient les droits de l’enfant

Les élèves de l'Institut d'Alzon Nîmes ont fêté les 30 ans de La convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) de l'UNICEF qui a été ratifiée par 193 pays en 1989.

Les élèves de l'Institut d'Alzon à Nîmes (Photo DR)

Il y a trente ans, Internet n’existait pas encore pour le grand public et les enjeux liés au changement climatique n’étaient pas pris en compte avec autant d’acuité. Les guerres et les conflits provoquaient moins de flux migratoire mais les enfants et les jeunes pâtissaient d'une colère vive ou d'un oubli inhumain quand ils ne travaillaient pas pour une bouchée de pain...

Le 20 (21) novembre est une date importante pour les Droits de l'Enfant. " Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils n’ont ni droit de vote ni influence politique ou économique, parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant. Depuis, ce traité fondamental est le socle de toute l’action d’UNICEF. "

Un Nîmois pour saine une émulation

Emmanuel Colson, élève de 3ème au Collège de d'Alzon Nîmes et également Jeune Ambassadeur UNICEF, a souhaité organiser un événement impactant pour cette occasion particulière. Pour célébrer cet anniversaire, avec le soutien de toute l’équipe pédagogique, il a réalisé un affichage dans l'ensemble de l'enceinte de l'Institut soumettant ainsi à la vue de tous quels sont les différents défis à relever pour mieux faire appliquer les droits de l’enfance partout dans le monde.

En parallèle, les élèves se sont regroupés autour de la statut du Père d'Alzon pour signifier leur soutien à cette cause qui garantit des droits fondamentaux pour les enfants du monde entier comme le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit à la vie et au développement et le droit à la protection. L’objectif de l’événement était double : sensibiliser les enfants scolarisés sur leurs droits et dénoncer la différence d’application de ces droits selon les régions du monde.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité