Politique

MUNICIPALES À Bagnols, société civile et partis de Gauche dans le même groupe

Les cosignataires du communiqué appelant au rassemblement, devant la mairie de Bagnols vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il n’a pas de nom, mais a des membres : à Bagnols, un groupe rassemblant des citoyens non-encartés comme encartés au Parti communiste français et à la France insoumise travaille activement en vue des municipales de mars prochain.

Le lieu choisi pour sortir de l’ombre est symbolique, puisqu’il s’agit du parvis de la mairie. Toutefois, « il ne s’agit pas de la présentation d’une liste, mais de personnes qui co-signent un communiqué », présente Thierry Vincent, l’un des cosignataires et président de l’association Préservons Bagnols.

Ces cosignataires, Elian Cellier (PCF), Donatienne Lozano et Mathias Deles (LFI), Jérôme Jackel (non-encarté, issu des Gilets jaunes), Thierry Vincent et Simone Mazet (non-encartés), appellent au rassemblement autour de leur projet de liste « dite de société civile, qui est un bon point de départ pour permettre à certains de faire valoir des valeurs qui sont portées dans certains partis », note Thierry Vincent. En clair : une liste alternative, rassemblant des citoyens et des partis politiques de Gauche, « même si nous ne sommes pas dans le clivage politique », ajoute-t-il.

Un groupe qui se veut sain, « avec une forme de démocratie concrète, sans comité de pilotage secret », affirme Thierry Vincent. Un groupe qui se verrait bien se rapprocher du groupe Convergences citoyennes, comme nous l’évoquions il y a quelques jours. « Nous travaillons avec eux, explique Thierry Vincent, qui se présente comme un des cofondateurs de Convergences citoyennes. Nous n’avons pas de point d’achoppement sur le fond, tout le monde a un objectif, que la ville soit mieux. »

La différence entre les deux groupes serait, selon lui, que le sien serait « plus axé sur le militantisme de terrain. » Soit. « Mais il n’y a aucune raison de ne pas trouver un terrain d’entente », ajoute-t-il, rejoint par Elian Cellier : « On y travaille 24h/24. » Le même poursuit, en affirmant que « rapprocher des gens qui ont oeuvré différemment n’est pas facile, même si nous avons les mêmes objectifs. »

Difficile, mais possible ? Le groupe propose un camaïeu de réponses : « Cette fusion est possible », estime Thierry Vincent, « Je pense que ça va se faire », pense Elian Cellier, « Il faut que ça se fasse », tranche Jérôme Jackel. En discutant avec le groupe, on sent une certaine envie que ce rapprochement aboutisse rapidement, même si les mêmes martèlent qu’il n’y a « pas d’ultimatum. » En attendant, « nous ne perdons pas notre temps, nous faisons un militantisme de terrain », précise Thierry Vincent.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité