A la uneFaits Divers

NÎMES-ALÈS Bébé secoué : le procureur réclame l’incarcération immédiate du père de famille

Un fonctionnaire d'Alès est actuellement au palais de justice de Nîmes pour des violences sur son nourrisson aujourd'hui âgé de 2 mois mais qui avait 5 semaines lorsque des blessures lui ont été infligées.

" Il a été déféré ce jour en vue d'une ouverture d'information judiciaire pour violences sur mineur de 15 ans par ascendant ayant entraînées une infirmité permanente", déclare le vice-procureur de permanence, Patrick Bottero, qui réclame la détention provisoire du père de famille qui n'était pas connu de la justice jusqu'à ces faits.

En novembre son bébé a été transféré aux urgences de l'hôpital d'Alè, avant d'être évacué vers les urgences pédiatriques d'un hôpital de Montpellier où il se trouve toujours. Pendant plusieurs jours son pronostic vital a été engagé avant qu'il ne soit levé. Le nourrisson souffre du syndrome du bébé secoué et il devrait selon les pédiatres garder des conséquences médicales permanentes de ses blessures.

Les faits se sont déroulés dans un village de la périphérie d'Alès d'où est originaire la famille, et c'est la brigade de recherches de la compagnie d'Alès qui est en charge des investigations. À partir de ce mardi, un juge d'instruction du pôle criminel de Nîmes est chargé de piloter l'enquête.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité