ActualitésEconomie

ALÈS Gard Entreprises en visite chez Duqueine Engineering

L'écurie Duqueine Engineering à Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
L'écurie Duqueine Engineering à Alès. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Mardi matin, le réseau d’entrepreneurs Gard Entreprises organisait une visite chez Duqueine Engineering, écurie de course automobile et constructeur au Pôle mécanique d'Alès.

Au petit matin, plusieurs entrepreneurs du bassin alésien ont répondu à l’invitation de Jean-Pierre De Faria, président de Gard Entreprises, pour découvrir la team de compétition automobile Duqueine Engineering, basée au Pôle mécanique. Et c’est Max Favard, directeur de l’écurie de course, qui a présenté la structure de Gilles Duqueine fondée en 2014 et dont les débuts étaient déjà prometteurs. En effet, la même année, une première participation au Championnat de France GT est « couronnée de succès », souligne Max Favard.

Les années suivantes, Duqueine Engineering est actif dans différents championnats et monte sur plusieurs podiums. « En 2019, nous sommes sélectionnés pour participer au 24 Heures du Mans. Il faut savoir que si l’on peut s’inscrire à cette compétition, on n’est jamais sûrs d’être pris, précise le directeur. C’est donc une fierté pour une petite écurie comme la nôtre d’être retenue car on se bat contre celles qui ont trente ans d’expérience. Et l’écurie alésienne ne démérite pas : « Nous sommes arrivés en septième position. C’est très positif. Et nous avons eu la chance de faire rouler le pilote alésien Romain Dumas. »

Max Favard, directeur de l'écurie de course. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Max Favard, directeur de l'écurie de course. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

En 2020, l’objectif est de continuer « à porter haut les couleurs du Gard sur la scène européenne et au 24 Heures du Mans, mais nous ne savons pas encore si nous allons pouvoir y aller ou pas », indique Max Favard. Pour se préparer aux compétitions, Duqueine Engineering propose aux pilotes automobiles de s’exercer sur un simulateur de pilotage. « C’est comme une grosse console de jeu vidéo sauf que la manette est plus poussée afin que le ressenti soit le plus proche de la réalité », explique le directeur de l’écurie. Et pour des sensations encore meilleures, le circuit du Pôle mécanique est juste à côté !

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité