A la uneActualitésSociété

NÎMES Dernier tour de piste pour la team Lachaud?

(Photo Anthony Maurin).
Une grande partie de la liste Nîmes en mieux ! (Photo Anthony Maurin).

Peut-être que oui... Peut-être que non ! Qui saurait dire ce qu'il va se passer dimanche prochain dans les urnes de la cité des Antonin ? Quoiqu'il en soit, Yvan Lachaud et nombre de ses colistiers étaient de sortie ce samedi matin.

Après une réunion de travail et un petit café pris à la Grande Bourse avec l'écologiste Daniel Richard qui s'est rallié à lui pour la finale à quatre, Yvan Lachaud est monté non pas sur ses grands chevaux mais sur son vélo pour faire le tour de l'Écusson.

Pourquoi ? Pour rencontrer les Nîmoises et les Nîmois, à distance. Du nouveau tandem politique Lachaud-Richard, seul Yvan Lachaud pédale. Daniel Richard, lui, est ailleurs en campagne. Comme d'autres colistiers qui étaient dans les quartiers pour faire briller la liste " Nîmes en mieux ! ". Au fond de la permanence la musique passe... " Partenaire particulier cherche partenaire particulière. "

Sur la ligne de départ (Photo Anthony Maurin).

" On a les protections sanitaires avec les masques mais on a aussi les protections routières avec les casques ! " note avec le sourire Jacky Raymond. Pas facile de pédaler avec un tel attirail et des températures qui commencent à sentir bon l'été. Plus difficile encore de parler aux Nîmois quand on fait du vélo... Mais le cœur y est. " C'est une super idée ! " avoue quant à elle une passante curieuse d'une telle assemblée. " Je connais son programme, j'aime bien le personnage mais c'est cette union qui me dérange un peu. On verra ce que je ferai dimanche prochain. "

Les élections et leur second tour approchent (Photo Anthony Maurin).

Le rendez-vous était pris devant la permanence du boulevard Amiral Courbet. " Nous avons déjà mis 200 vélos en libre service, nous en voulons 400 avec 40 stations et 40 kilomètres de pistes cyclables sécurisées dans le cadre d'un réseau complet et cohérent avec des stationnements vélos en plus grand nombre et systématiquement video surveillés si nous sommes élus. Nous voulons ainsi signifier cette partie du programme en faisant le tour de l'Écusson. C'est très facile sur la voie du TCSP et nous souhaitons montrer que l'on peut limiter facilement ses déplacements en prenant son vélo. Tout cela était déjà dans notre programme mais avec l'expertise de Daniel Richard, nous l'avons approfondi " explique la tête de liste Yvan Lachaud.

Le tour de l'Écusson (Photo Anthony Maurin).

Avec la Covid-19 et les contraintes qui s'en mêlent, dur dur de faire une vraie campagne à l'ancienne, surtout quand on n'est pas arrivé en tête au premier tour. " C'est une campagne particulière, on ne peut pas faire de meeting alors on prend contact sur les réseaux sociaux, sur les marchés, on nous invite... C'est vraiment autre chose ! Ce matin, nous nous mobilisons fortement et nous sommes en six points différents de la ville comme aux Jonquilles ou encore à Pissevin en plus du centre-ville. 59x11 changeons de braquet pour Nîmes. "

Yvan Lachaud discutant avec ses soutiens (Photo Anthony Maurin).

Ce samedi a également lieu la marche blanche qui fait suite au décès par balle d'Anis, un jeune du Chemin Bas d'Avignon. Hors de question de récupérer la chose à des fins politiques... " Je me suis déjà exprimé sur la question et je ne veux surtout pas récupérer cela donc je n'irai pas mais j'ai une forte pensée pour la famille et une pensée plus générale pour tous ces jeunes et ces débordements... C'est terrible mais nous n'en sommes pas au temps de discorde " conclut Yvan Lachaud.

(Photo Anthony Maurin).

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Un commentaire

  1. « Nîmes en mieux » ! Quelle vaste blague ! C’est sûr qu’avec Fournier aux commandes depuis vingt ans ça pourrait difficilement être pire, alors prétendre faire « Nîmes en mieux » ça n’est pas si compliqué que ça. Sauf que, pendant les vingt dernières années, Lachaud a été aux commandes avec Fournier pendant les trois-quarts (ou même les neuf dixièmes) du temps. Alors, comme on disait à une certaine époque, Lachaud et Fournier c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Aucun des deux n’a la moindre fibre sociale ou écologique, la ronde des partisans de Lachaud à vélo autour de Nîmes ce n’est qu’un vernis de surface, demain ils auront tous repris leur bagnole pour aller au taf (dans leur milieu ça fait mieux de parler comme ça, et de parler de start-up et de coworking). Alors, comme pour Fournier, que Lachaud dégage définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité