Faits Divers

NÎMES Agression sur l’Esplanade : « Un déchaînement inexpliqué, une violence incontrôlable »

L'Esplanade Charles- De-Gaulle avec sa fontaine Pradier et les arènes non loin (Photo archive Anthony Maurin).

Trois ans après les faits personne n'est capable d'expliquer pourquoi un jeune homme, alors âgé de 18 ans, est devenu totalement ingérable en croisant un homme à vélo sur l'esplanade Charles-De-Gaulle à Nîmes.

"Un déchaînement inexpliqué, une violence incontrôlable, une violence totalement gratuite", plaide maître Jérôme Arnal devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Son client a été frappé d'abord d'un coup de poing. Il est tombé à terre. Alors qu'il est au sol, le jeune agresseur, boxeur amateur, va lui infliger une quinzaine de coups de poing et pied.

Des hématomes, des traumatismes divers et un trou noir persistant s'ensuivent pour le blessé d'une soixantaine d'années qui a été hospitalisé, puis incapable de reprendre le travail pendant de nombreuses semaines. Les caméras de vidéosurveillance de la ville de Nîmes ont filmé l'agression que rien ne paraît justifier, pas même un mauvais regard ou des paroles échangées. On y voit ce jeune adulte qui se détourne de son chemin pour se dresser face à l'homme à vélo. Un prévenu condamné à 2 ans de prison dont une année ferme. Il a de plus au-dessus de la tête un sursis probatoire d'un an.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité