Faits Divers

AU PALAIS L’inquiétant profil du pêcheur exhibitionniste

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. (Photo d'illustration : Tony Duret / Objectif Gard)

Il ne se souvient de rien, et surtout pas d'avoir montré son sexe à une dame qui faisait du vélo sur un chemin pédestre à proximité d'un cours d'eau.

Elle se baladait simplement à Aigues-Mortes le 13 juillet 2019. Il ne se souvient pas non plus d'avoir suivi cette femme effrayée de constater que cet individu corpulent essayait de la suivre avec sa petite voiture sans permis. "Elle a pensé à relever votre numéro d'immatriculation et elle est parvenue à décrire votre voiture. Ensuite elle a alerté son mari et le soir même celui-ci a retrouvé votre votre véhicule", résume la présidente du tribunal correctionnel.

Le prévenu, âgé de 41 ans, ne répond pas grand chose aux questions des magistrats, comme dépassé par les évènements. Il ne se rappelle pas et émet une éventuelle hypothèse à laquelle il a du mal à croire lui-même : il ne se souvient de rien car la victime c'est peut-être trompée ! " Mais cette dame ne vous connaît pas. Elle ne vous a jamais vu. Elle inscrit dans sa mémoire un numéro d'immatriculation qui permet de remonter jusqu'à vous qui êtes en plus connu pour des faits similaires. C'est une curieuse coïncidence vous ne trouvez pas", poursuit la juge Aude Venturini.

Le prévenu au fil des réponses et surtout de ses non réponses, laisse transparaître un profil trouble et des pathologies psychiatriques notamment lorsqu'il évoque des précédentes condamnations toutes liées à des infractions à caractère sexuel.  "Vous présentez un profil très inquiétant, avec trois faits de nature sexuelle et des mises à l'épreuve qui vous ont été infligées sans que cela n'ait d'effet à votre encontre. La preuve vous êtes devant un tribunal aujourd'hui", s'époumone la substitut Fanny Camelio. Un prévenu qui est suivi depuis 10 ans dans le cadre d'obligations de soins suite à des condamnations pénales. Le tribunal va lui infliger 8 mois de prison et d'un suivi socio-judiciaire pendant 3 ans l'obligeant à d'autres soins... S'il ne le respecte pas il devra effectuer un an de prison.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité