Politique

SAINT-LAURENT-DES-ARBRES Municipales : Sylvie Barrieu-Vignal se prépare pour le match retour

Sylvie Barrieu-Vignal (au centre) entourée de ses colistiers Vincent Venet et Halima Bahi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le 15 mars dernier, l’élection municipale à Saint-Laurent-des-Arbres, environ 3 000 habitants entre Avignon et Bagnols, mettait aux prises le maire sortant Philippe Gamard et Sylvie Barrieu-Vignal.

Une élection au résultat officiel soviétique : 100 % des voix pour Philippe Gamard. La raison ? Une anomalie sur les bulletins de vote de la liste de Sylvie Barrieu-Vignal, « Agir pour Saint-Laurent-des-Arbres », où la nationalité étrangère de deux colistières ne figurait pas, contrairement à ce qu’oblige le code électoral. Cette erreur va déboucher sur un psychodrame en ce soir de printemps.

« Toute la journée le scrutin s’est tenu, et à six heures moins dix, Philippe Gamard m’a dit qu’il allait déclarer mes bulletins nuls », rejoue la candidate, qui ne conteste pas l’anomalie de ses bulletins quand bien même ils avaient été validés par la commission de propagande. Une candidate qui insiste pour dépouiller quand même, dans une ambiance délétère : « la soirée a été éprouvante, il y avait des hurlements », raconte-t-elle.

Et le verdict tombe : « On a gagné, avec 12 voix d’avance », affirme Sylvie Barrieu-Vignal. À partir de là, rien ne va se passer comme prévu : « d’habitude celui qui gagne s’installe, et l’autre dépose un recours, explique-t-elle. Là c’est lui (M. Gamard, ndlr) qui s’est installé, et moi qui ai déposé un recours. Saint-Laurent est la seule commune de France où ça s’est passé comme ça. »

Finalement, le Tribunal administratif de Nîmes annule l’élection en septembre dernier, renvoyant les Saint-Laurentais aux urnes dans les prochaines semaines, et depuis quelques jours, la commune est administrée provisoirement par une délégation spéciale installée par le préfet, en attendant l’élection.

Une élection pour laquelle Sylvie Barrieu-Vignal repart, avec la même équipe, « une équipe plurielle, sans étiquette », précise-t-elle. « Nous adorons ce village et nous voulons en faire quelque chose à sa hauteur », appuie sa colistière Halima Bahi. Le programme va rester quasiment le même qu’en mars, avec notamment la restauration du groupe scolaire ou la création d’une maison en partage pour les aînés.

« Nous avons été spectateurs pendant six mois, on ne part pas gagnants », estime Halima Bahi. C’est que six mois, c’est long. Durant ce laps de temps, des travaux à l’école, qui figuraient dans le programme de « Agir pour Saint-Laurent-des-Arbres » ont été réalisés par la mairie, même si la liste concurrente du maire sortant y voit des choses à redire. Il n’en reste pas moins que globalement, Sylvie Barrieu-Vignal estime que le village « est en train de reculer. »

Alors cette ancienne proviseure, qui figurait en position non-éligible en 2014 sur la liste de l’ancien maire Michel Anastasy, battu par Philippe Gamard, ne compte pas lâcher et se prépare à une campagne particulière. « Avec le covid, il n’y aura pas de réunion publique et le porte à porte c’est délicat », présente-t-elle. Tout se jouera par tracts et sur internet, donc, pour une élection décidément particulière.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité