Faits Divers

NÎMES Condamné jeudi dernier, le jeune aux 11 identités retourne voler de la vodka dès le lendemain !

Palais de justice Nîmes 8-9-2020 (photo Norman Jardin) (2)

Ce mardi 8 décembre marquait le grand retour au tribunal de Tahar B. ou plutôt de Monsieur X. La semaine dernière, souvenez-vous, ce jeune homme aux 11 identités, qui prétend avoir 15 ans, était condamné à 4 mois de prison avec sursis pour des vols à Carré Sud (relire ici). Dès le lendemain de sa condamnation, accompagné de son ami Fodil, il s’est cette fois rendu à Carrefour pour y voler de la vodka.

L’affaire est simple. Un peu avant 18h, ce vendredi 4 décembre, Tahar et Fodil sont interceptés à la sortie du magasin Carrefour à Nîmes avec neuf bouteilles de vodka volées. Les policiers procèdent à leur interpellation et c’est sous le régime de la comparution immédiate que les deux hommes originaires d’Algérie étaient jugés ce mardi au tribunal correctionnel de Nîmes.

Par le biais d’un traducteur, Fodil - grand gaillard de 27 ans qui avait tenté de faire croire qu’il en avait 17 avant que les policiers ne trouvent son passeport - laisse d’abord entendre qu’il s’agirait d’un malentendu : « C’est la première fois que je vais à Carrefour. Je ne sais pas comment ça se passe à la caisse », ose-t-il avant de se reprendre et d’assurer qu’il ne recommencera plus. Il en profite aussi pour mettre hors de cause son ami Tahar, debout à ses côtés dans le box des accusés.

Ce dernier - qui a au moins le mérite de donner au tribunal le même âge que la semaine précédente, c'est-à-dire 15 ans - s’engouffre dans la brèche de l’innocence ouverte par son compatriote, jure qu’il n’a rien volé et qu’il ne faisait qu’accompagner son ami. En quelque sorte, il était au mauvais endroit au mauvais moment... Mais aussi en mauvaise compagnie.

Le procureur, Willy Laubin, doute franchement de sa sincérité, surtout quand on se souvient que quatre jours plus tôt le jeune homme était arrêté pour des vols à Carré Sud. « Dans ce dossier, il ne faut pas regarder le montant du préjudice, mais le contexte et le comportement de ces deux prévenus. Nous sommes face à deux menteurs », plaide le représentant du ministère public avant de requérir des peines de 6 mois de prison contre Tahar et de 6 mois dont 2 avec sursis contre Fodil. Le tribunal sera un peu moins sévère : 4 mois pour le premier et 3 pour le second, avec maintien en détention pour les deux.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Sans papiers, se faisant passer pour mineurs donc escroquant les aides sociales (comme beaucoup), multirécidivistes, un retour dans leurs pays aurait été utile pour le notre

  2. Arrêter de censurer les commentaires des Français qui en ont raz le bol de cette justice laxiste. Expulsion des sauvageont et autres déchets de la société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité