Actualités

RÉTROSPECTIVE 2020 Février : fusillade à Pissevin, les Municipales battent leur plein

La fin de l’année, c’est l’occasion de dresser le bilan des douze mois écoulés. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2020. Ce mardi, zoom sur le mois de février. 

En ce début d'année, le mois de février a d'abord été marqué par la fusillade dans le quartier populaire de l'ouest nîmois. Il n'est pas encore 22 heures lorsque deux voitures s'approchent de la galerie Wagner. Des individus aux visages dissimulés qui tirent en direction de plusieurs jeunes. Dans le quartier, l'émotion laisse place à la colère et au désarroi. Quinze jours plus tard, une marche est organisée au sein du quartier avec bon nombre de candidats aux élections municipales. Une aide de l'État est réclamée par les pouvoirs publics locaux... Quelques semaines plus tard, de nouvelles violences liées au trafic de drogue éclatent. À Nîmes, leur éradication reste un vrai défi à relever.

Croche-pattes dans la course des Municipales

Des candidats aux municipales, parlons-en. En février, la campagne bât son plein. Nîmes, Alès, Vauvert... Chaque candidat dévoile son équipe et programme. La course pour les municipales donne également lieu à quelques croche-pattes : le maire Le Républicains sortant, Jean-Paul Fournier, est attaqué sur son état de santé. Le colistier d'Yvan Lachaud et patron de l'agence de communication Terra Luna, Olivier Jalaguier, doit jeter l'éponge. Son activité exercée ces dernières années pour la Ville de Nîmes, l'empêche de participer à la campagne. Du côté des Écologistes, on apprend que leur tête de liste, Daniel Richard, a été viré par la justice de son entreprise Souleiado. La Cour d'appel d'Aix-en-Provence estimant que l'ancien patron des 3 Suisses a commis des fautes et a eu un comportement « de nature à porter atteinte à l’intérêt social ainsi qu’au fonctionnement de la société Souleiado. » 

La colère des robes noires

De justice, justement, il a été question en février. En grève depuis six semaines contre la réforme des retraites, les avocats ont bloqué l'accès au tribunal à la mi-février. À Nîmes, le mouvement se durcit avec plus de 80% des avocats mobilisés. La projet porté par le Gouvernement prévoit d'intégrer leur régime autonome (et à l'équilibre) dans le régime général. Conséquences : les affaires ont été renvoyées... Pour exemple : un homme, en détention provisoire depuis deux mois, aurait dû comparaître pour des violences présumées sur des forces de l'ordre. Les magistrats n'ont eu d'autre choix que de le libérer sous contrôle judiciaire, en raison du délai maximal de détention provisoire qui allait être dépassé.

L'étoile de Bessèges et ses 320 coureurs

Enfin, février a été également marqué par l'Étoile de Bessèges. Une course réservée aux cyclistes amateurs au départ du centre-ville d’Alès. Pistolet à la main, le maire d’Alès Max Roustan et le créateur de l’Étoile de Bessèges Roland Fangille ont donné le coup d’envoi de la course. L'édition 2020 a marqué un record avec 320 coureurs inscrits. Neuf mois plus tard, on apprenait le décès du créateur Roland Fangille, 81 ans, des suites du Covid-19. Un Gardois parti rejoindre les étoiles...

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité