Politique

PAYS D’UZÈS Hausse de 21% du nombre d’allocataires du RSA

Photo d'illustration (Olivier Lanrivain MaxPPP)

En un an, le nombre de bénéficiaires du RSA est en hausse de 21,6%, s’établissant à 440 allocataires en 2021.

Nathalie Fabié est inquiète. Lundi soir, délibération sous les yeux, l’élue de Saint-Siffret soumet au vote du conseil communautaire la nouvelle convention entre le conseil départemental et l’espace entreprise-emploi. Le but ? Accompagner les chômeurs et bénéficiaires du RSA à retrouver un emploi. Au vu des derniers chiffres, les premières conséquences économiques de la crise sanitaire se font sentir.

Nathalie Fabié les détaille : « Sur le Pays d’Uzès, le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 21,6% de 2020 à 2021 pour s’établir à 440. » Quant au nombre de demandeurs d’emploi, il passe de « 2 390 à 2 740 sur la même période. » Ville touristique, Uzès regroupe beaucoup de restaurants et de bars, frappés par des fermeture administratives. Les services à la personne seraient également touchés par plusieurs licenciements.

Derrière les chiffres se cachent « une détresse psychologique. Ces gens ont perdu leur emploi et ont peu de perspectives, en raison de la crise sanitaire. » À noter également que « 45% de ces nouveaux demandeurs d’emploi n’ont pas le bac. » Le nouveau partenariat avec le Département permettra à la collectivité de débloquer 55 000€ en 2021 et 12 000€ pour la com'com' Pays d’Uzès afin de mieux accompagner ces publics.

Le projet de zone d’activité Les sablas avance 

« L’accompagnement ne relève pas forcément la compétence de notre communauté de communes. Toutefois, la gravité de la situation nous pousse à agir », souligne Nathalie Fabié. En revanche, le développement économique est l’une des compétences phares du Pays d’Uzès. Au cours de ce même conseil communautaire, les élus ont voté la création d’un budget pour la future zone d’activité Les Sablas. Un projet qui suscite bien des oppositions…

L’élu d’opposition Christophe Cavard ne comprend pas « la précipitation » de la communauté de communes : « La justice doit se prononcer en mars sur ce dossier. […] Par ailleurs, quel type d’entreprise vont s’installer et pour créer quel type d’emploi ? Nos jeunes vont-ils se faire exploiter par des grands groupes ? » Une position partagée par une autre opposante, Lydie Pastre-Defos du Rau : « Dites-nous quelle sera la nature des activités sur cette zone ? »

Le maire d’Uzès, Jean-Luc Chapon, et le président de la Communauté de communes, Fabrice Verdier, ont simplement répondu « l’urgence » de créer cette zone : « Nous n’avons plus de foncier. On l’a vu, un brasseur vient de quitter notre territoire et tous les jours, des entrepreneurs nous demandent des terrains ! »

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité