Faits Divers

MEURTRE La conductrice aperçoit "une jeune fille ensanglantée, affolée, qui a les bras en l'air"

photo illustration/ Objectif Gard
Assises. C'est une affaire de meurtre qui est jugée depuis ce lundi après-midi devant la cour d'assises du Gard. Un homme, âgé de 23 ans, comparaît pour "homicide".
Une jeune prostituée roumaine, âgé de 25 ans, a trouvé la mort en 2018 après avoir dans un premier temps été poignardée par un client amoureux, puis volontairement écrasée par la voiture de celui-ci alors qu'elle essayait d'échapper à l'agression. C'est une jeune femme, qui revenait de Nîmes ce jeudi 31 mai 2018 pour se rendre sur la commune de Marguerittes, qui a raconté ce lundi 22 mars, devant les jurés du Gard, son effroyable vision nocturne.
Alors qu'elle conduisait en écoutant de la musique, près d'un rond point elle voit surgir une "jeune fille ensanglantée", "affolée, qui a les bras en l'air au milieu de la route". Une victime habillée de blanc. La conductrice décide alors de suivre une voiture qui paraît s'enfuir rapidement avec le coffre ouvert. Elle perd de vue le véhicule suspect et revient au chevet de la victime. "La jeune fille ensanglantée"  n'est plus là, introuvable. La conductrice appelle la police qui ne voit que des débris de verre et du sang.

La piste du client amoureux

Le dossier va rebondir quelques jours plus tard, avec la découverte sur la même route, mais plus loin et en contrebas dans un fossé, du cadavre d'une jeune femme, une prostituée roumaine dont la famille est aujourd'hui représentée à l'audience par maître Pauline Garcia. Immédiatement les enquêteurs évoquent la piste de proxénètes, mais rapidement la piste d'un client qui se prenait pour l'amoureux de la victime va prendre du relief.
D'autant que dans les rues de la commune de Marguerittes, la jeune conductrice va retrouver quelques jours plus tard une voiture accidentée avec du sang dans le coffre. Une automobile qui ressemble comme deux goutes d'eau au véhicule recherché depuis le 31 mai au soir. Les enquêteurs n'ont plus qu'à interpeller son propriétaire... Ce dernier âgé de 23 ans est depuis détenu. Il comparaît pour trois jours devant les jurés gardois. Il a avoué les faits.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité