Actualités

GARD Quelques lectures essentielles…

Aux lettres de mon moulin (Photo Archives Anthony Maurin).
La libraire sur se situe boulevard Alphonse Daudet (Photo Anthony Maurin).

La libraire Aux Lettres de mon moulin à Nîmes propose quelques livres en ces temps de restriction sanitaire. Trois choix pour tous les goûts.

" Le 26 février, les librairies sont devenues par décret " essentielles " ! Nous le savions tous, le livre et la lecture sont une indispensable source d’évasion. Lors des deux premiers confinements, nous étions là pour vous conseiller " à distance " et pour " le retrait rapide " de vos commandes. Ouf, cette fois, nous sommes présents, librairie ouverte, pour vous accueillir et nous en sommes heureux ! La librairie Aux Lettres de mon moulin est donc ouverte aux horaires habituels. N'hésitez pas, nous vous attendons ! " annoncent, Lydie et Patrick de la libraire Aux lettres de mon moulin.

Saint Jacques de Bénédicte Belpois aux éditions Gallimard. Lorsqu’elle apprend que sa mère est morte, Paloma décide malgré ce manque d’amour qui les sépare depuis toujours, de rejoindre sa sœur pour l’enterrement. Le notaire lui apprend que Camille lui a légué une maison dans les Cévennes et un cahier qu’elle ne doit lire qu’une fois arrivée dans cet endroit dont elle ignorait l’existence. Qu’irait-elle faire là-bas, au milieu de nulle-part, dans cette baraque cévenole que sa mère lui a laissée comme un ultime cadeau qu’elle ne lui a jamais fait ? Paloma s’y rend avec l’intention de mettre cette maison en vente, pourtant impatiente de découvrir le secret de ce cahier pour en finir avec cette femme qui ne l’a pas aimée. Sa vie sera totalement bouleversée, charmée par la beauté du lieu et par des rencontres aussi inattendues qu’attachantes. Des personnages fracassés par la vie d’une humanité émouvante. Un émerveillement face à une nature cévenole grandiose. Un refuge qui console et revigore. La distance autorisée pour se rendre en librairie sans attestation est de 10 kilomètres mais la librairie étant un commerce essentiel, les clients peuvent donc parcourir 30 kilomètres pour se rendre en librairie en se munissant d'une attestation en cochant la case " Achat de première nécessité ".

Les Jardins de Zagarand d'Éric de Kermel paru aux éditions Flammarion. Le décès de son fils a plongé Paul dans un état de désespoir et de douleur insupportable. L’urgence de partir, de rejoindre sa sœur, semble l’ultime possibilité de survie. Mathilde est anthropologue, elle a tout quitté pour rejoindre le Zagarand, minuscule territoire oublié aux confins du Sahara. Après plusieurs jours de marche, son guide aveugle le laisse aux portes de l’oasis. Du désert fécondé par le fleuve Izir, naît la vie. Il est accueilli par des enfants qui lui enseigneront comment cultiver son jardin. Paul aura vingt et un jours pour faire ses preuves. Il sera adopté par la communauté et s’émerveillera face à une autre façon d’habiter la terre. L’alliance entre les hommes et la nature est une priorité dans ce pays d’apprentissage et de générosité. Paul doit retrouver les racines, revenir vers la beauté et enfin il pourra réapprendre les saveurs du bonheur. Eric de Kermel nous accompagne sur un chemin humaniste et poétique. Ses mots deviennent des images, donnent le sentiment d’être enrichi d’un voyage qui nous a nourri.

Aux lettres de mon moulin (Photo Archives Anthony Maurin).

Effacer les hommes de Jean-Christophe Tixier paru aux éditions Albin Michel. Eté 1935, dans un village de l’Aveyron, le lac qui a tout englouti, doit être vidé pour l’entretien du barrage, éloignant les touristes. Seul reste l’ingénieur dans l’auberge désertée. Victoire la dirige d’une main de maître depuis le décès de son mari. À ses côtés, sa nièce Eve, à qui elle espère transmettre les lieux alors que la maladie la ronge. L’arrivée de Sœur Marie, héritière légitime va réveiller des souvenirs enfouis. L’austérité de la religieuse s’oppose à la jeunesse d’Eve en quête de liberté. Victoire est la mémoire des secrets de famille mais une mémoire muette. Les destins évoluent dans une nature aussi sublime que tragique. Au rythme du lac qui se vide peu à peu, le passé douloureux va rejaillir. Un roman social sublimé par des personnages féminins au caractère puissant. Jean-Christophe Tixier nous entraîne dans un monde où les femmes ont peut-être effacé les hommes pour enfin trouver leur place.

Vous pouvez comme d'habitude passer vos commandes par téléphone 04.66.67.21.58, par mail auxlettresdemonmoulin@orange.fr et sur le site auxlettresdemonmoulin.com.

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité