Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Pont-Saint-Esprit : Catherine Chantry et Fred Mahler candidats divers-Gauche

Les candidats sur le canton de Pont-Saint-Esprit Fred Mahler et Catherine Chantry entourés de leurs remplaçants Mounir Musa et Maud Brunoni (DR)
Les candidats sur le canton de Pont-Saint-Esprit Fred Mahler et Catherine Chantry entourés de leurs remplaçants Mounir Musa et Maud Brunoni (DR)

L’opposante spiripontaine et le maire de Goudargues forment un ticket sur le canton de Pont-Saint-Esprit en vue des départementales des 20 et 27 juin prochains. Une candidature ancrée à Gauche, face notamment au binôme sortant composé de Christophe Serre et de Carole Bergeri, pourtant choisi par la majorité sortante. 

Ils l’affirment : leur candidature, présentée comme divers-Gauche, incarne « le renouveau. » Fred Mahler, encarté au Parti radical de Gauche et suspendu suite à sa candidature hors accord et Catherine Chantry, non encartée, ont décidé de se lancer après avoir « partagé un constat, celui du déficit de confiance entre les élus et les citoyens, notre objectif est de recréer cette confiance », lance le premier. Ils se sont choisis pour remplaçants Munir Musa, qui était colistier de Catherine Chantry aux municipales, et Maud Brunoni, agricultrice et conseillère municipale à Salazac. 

Le binôme voit dans Christophe Serre, le maire de Saint-Paulet-de-Caisson et conseiller départemental depuis 2011, un élu qui présente « trop de porosité avec LREM, élu depuis trop longtemps », tance Catherine Chantry, qui l’affirme : « on en a marre de ces gens qui font de la politique une profession. » L’opposante spiripontaine et à l’Agglo voit aussi en Christophe Serre, vice-président de l’Agglo du Gard rhodanien, un des grands artisans d’une gestion communautaire qu’elle critique et que la Chambre régionale des comptes a récemment évoqué dans un rapport qui a fait grand bruit. 

Et au-delà de ça, « nous ne sommes pas convaincus que Christophe Serre soit le candidat idéal pour faire face au Rassemblement national », avance le maire de Goudargues, sur un canton où le parti d’Extrême-droite réalise de gros scores. Un parti qui a d’ailleurs fait de la proximité un thème de campagne, thème que ne compte pas lui laisser le binôme Chantry-Mahler. « Notre territoire a besoin d’écoute pour nos administrés, de présence sur le terrain », explique Fred Mahler, « nous voulons défendre les oubliés », ajoute Catherine Chantry. 

Les deux candidats comptent notamment s’ils sont élus, défendre des mesures comme l’extension du RSA aux moins de 25 ans, ou encore développer les maisons en partage pour les personnes âgées comme alternative à l’Ehpad. 

Reste une petite particularité spiripontaine : Catherine Chantry sera donc candidate contre son colistier au conseil municipal Didier Bonneaud, qui part lui pour la Droite avec Christiane Brémond. « Il est très fair-play, réagit Catherine Chantry. Nous nous étions associés au second tour des municipales pour pouvoir gagner contre LREM, je suis toujours restée sur une liste plurielle, aujourd’hui nous nous séparons pour cette élection. » Dont acte. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité