Faits DiversGardJustice

NÎMES Meurtre d’une jeune femme, le suspect veut retourner en Italie pour s’expliquer

Maître Julie-Gaëlle Bruyère, conseil d'un ressortissant pakistanais recherché en Italie pour le meurtre de sa cousine. Photo B.DLC/Objectif Gard

Il nie les accusations de meurtre de sa cousine, selon son avocat

Un homme âgé d'une vingtaine d'années a été interpellé il y a quelques jours dans la Gard en situation irrégulière.

Il était visé par une mesure d'expulsion et, alors qu'il attendait au centre de rétention administratif de Nîmes pour être renvoyé, les autorités françaises ont constaté qu'il faisait en plus l'objet d'un mandat d'arrêt européen délivré par l'Italie pour un dossier criminel de meurtre. C'est un juge d'instruction de la région de Reggio Emilia qui le recherche. Il est suspecté d'avoir participé à la séquestration et au meurtre de sa cousine. Un homicide qui serait lié à un mariage arrangé que la jeune victime aurait refusé selon des médias italiens.

Le "cousin" d'origine Pakistanaise a été arrêté et placé en détention provisoire durant le week-end et il est convoqué, détenu, ce mercredi matin devant la chambre de l'instruction de Nîmes qui doit vérifier si le mandat d'arrêt a été délivré selon le formalisme en vigueur. La cour d'Appel de Nîmes n'est pas concernée par l'affaire de meurtre et ne dispose d'ailleurs pas du dossier d'instruction italien. Il est recherché en Italie pour "homicide volontaire, séquestration, coups et blessures graves, et prise d'otage".

On apprend, ce mardi soir, que le mis en cause "souhaite repartir en Italie pour s'expliquer devant la justice de ce pays, car il estime qu'il n'a absolument rien à se reprocher dans ce dossier, il clame son innocence", souligne son conseil gardois, maître Julie-Gaëlle Bruyère (voir photo). "Il est venu en France il y a quelques semaines pour trouver un meilleur travail, une meilleure vie et il a appris ici le décès d'un membre de sa famille, mais il affirme qu'il n'est pour rien dans ce meurtre", complète l'avocate nîmoise.

La chambre de l'instruction de Nîmes, présidée par Christophe Teissier, va se réunir ce mercredi matin, puis rendre dans quelques heures un arrêt précisant si elle fait droit (ou pas) à la demande de remise de cet homme aux autorités judiciaires italiennes....

Maître Julie-Gaëlle Bruyère, conseil d'un ressortissant pakistanais recherché en Italie pour le meurtre de sa cousine. Photo B.DLC/Objectif Gard

Mercredi matin, la cour d'appel de Nîmes a validé la remise de cet homme aux autorités judiciaires italiennes. Il sera transféré d'ici 10 jours.

 

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité