GardJustice

GARD 11 ans pour le violeur de la joggeuse de Saint-Alexandre

La cour d'assises - tribunal de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Un homme, âgé d'une vingtaine d'années, a été condamné vendredi 18 juin en soirée, à 11 ans de réclusion criminelle pour "viol et agression sexuelle". Il comparaissait depuis jeudi matin devant la cour d'Assises du Gard pour des abus survenus dans la rue, à Saint-Alexandre, Vénéjan, et Bagnols-sur-Cèze sur une période allant de septembre 2018 au 22 avril 2019.

Les gendarmes étaient parvenus à la confondre après la diffusion d'un portrait robot, cet homme niait les faits. Il a fini par reconnaître le viol de la joggeuse de Saint-Alexandre le 22 avril 2019, lors de l'audience survenue cette semaine.

Le parquet général par la voix de Julia Salery avait réclamé 12 ans de réclusion. Le violeur était défendu par maître Carmelo Vialette, tandis que la joggeuse était accompagnée à l'audience par maître Ludovic Para. Me Mimran et Hilaire-Lafon représentaient les autres victimes.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité