Bagnols-UzèsCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON L’Abbaye Saint-André lauréate du prix de l’Art du jardin

Cet été, l'abbaye Saint-André propose une visite guidée du jardin remarquable le soir. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Marie et Gustave Viennet ont reçu le 21 juin le prix de l’Art du jardin de la fondation Signature-Institut de France. (DR)

Fin juin, une belle récompense a été décernée à Marie et Gustave Viennet de l’abbaye Saint-André. Celle du prix de l’Art du jardin 2021 de la fondation Signature-Institut de France.

C’est la 2e édition de ce prix tenu par la fondation Signature, chapeautée par l’institut de France et le ministère de la Culture. La fondation Signature-Institut de France récompense, distingue et révèle les jeunes talents et des projets d’excellences dans différents domaines culturels. Dans le domaine des jardins d’exception, le prix de l’Art du jardin de la fondation récompense l’un des jardins ayant obtenu le label « Jardin remarquable ».

Pour l’abbaye Saint-André, ce prix vient conforter un jardin centenaire de 2 hectares en pleine renaissance et encourager ses acteurs ayant opté pour une gestion écologique. Le jardin villeneuvois a été labellisé « Jardin remarquable » en 2014 et continue sa métamorphose aux mains de Marie et Gustave Viennet, nouveaux gestionnaires du monument familial, aidés par les mains du jardinier, Olivier Ricomini.

Il est possible de visiter ce refuge de verdure huit mois par an et maintenant, les curieux peuvent même profiter du nouveau sentier botanique méditerranéen. Et bien d’autres activités y sont proposées tout l’été : visite en présence du jardinier, séance de yoga avec vue panoramique, lever de soleil au son du violoncelle…

Pour Marie-Hélène Bénetière, chargée de mission Parcs et jardins au ministère de la Culture et de la Communication et membre du jury du prix, « le jardin de l’abbaye Saint-André est le point de résonance d’un paysage d’une grande beauté et d’un lieu empreint d’histoire. […] Ce jardin n’est pas figé dans une époque de création, il se renouvelle avec beaucoup d’intelligence et de poésie« .

Vision similaire aux yeux d’Alain-Charles Perrot, architecte en chef des Monuments historiques, président de l’académie des Beaux-Arts et de l’Institut de France, pour qui, « il émane de ce lieu une beauté paisible où la main de l’homme se perçoit mais où les végétaux semblent être heureux. Ce jardin présente une harmonie parfaite qui conduit à une sorte d’élévation spirituelle que chacun peut percevoir et pourtant, c’est une œuvre humaine, construite avec passion, amour et beaucoup de labeur par ses propriétaires et son jardinier. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité