A la uneActualitésBagnols-UzèsPatrimoine

VILLAGES DE CARACTÈRE Vénéjan, la perle du Gard rhodanien

Photo du village de Venejean. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis 2019, la commune de Vénéjan, située sur la rive gauche du Rhône entre Bagnols-sur-Cèze et Pont-Saint-Esprit, est gratifiée du label « Petites cités de caractère ». Dans le cadre de ses rubriques estivales, Objectif Gard vous emmène dans les pittoresques et charmantes ruelles de ce village de 1 260 âmes. 

Au beau milieu de la plaine, à quelques encablures du Rhône, le petit village de Vénéjan domine une vallée de vignobles réputés. On accède au cœur du village par la Grand Rue qui porte bien son nom puisqu'elle traverse la commune de part et d'autre.

Les ruelles de Vénéjan. Photo Tony Duret / Objectif Gard

À deux pas de la mairie, depuis la place de la Fontaine, on comprend immédiatement pourquoi Vénéjan a décroché ce titre de cité de caractère. La Grand Rue, pavée, grimpe au milieu des bâtisses en pierres apparentes et des arbres centenaires. Des passages aussi discrets que séduisants offrent aux visiteurs de nombreuses possibilités de vagabonder dans ce paysage de carte postale.

En poursuivant l'ascension de la rue principale, en bifurquant par des escaliers et un chemin de terre, on accède à l'un des monuments du village, la chapelle romane Saint-Jean-Baptiste. Elle date du XIIe siècle et est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1986. La chapelle, qui a été très fréquentée jusqu'au XVIIe siècle avant d'être délaissée pour une nouvelle église, a subi plusieurs remaniements dont des extensions pour accueillir les nombreux fidèles.

La chapelle romane Saint-Jean-Baptiste. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La chapelle romane Saint-Jean-Baptiste. Photo Tony Duret / Objectif Gard

On contourne l'édifice religieux et on traverse la végétation pour tomber sur le deuxième monument de Vénéjan : son moulin. Il date de 1813 et a été construit à la demande d'un meunier de Bagnols-sur-Cèze,  un certain Joseph Dumas. Le sieur a été inspiré puisque les ailes de ce moulin ont tourné pendant près d'un siècle. Il a ainsi permis à plusieurs générations de paysans d'éviter de se rendre à Pont-Saint-Esprit ou Bagnols-sur-Cèze. Abandonné, en ruines, le moulin de Vénéjan a été sauvé en 1997 par l'association Renaissance du moulin. Il a été tellement bien restauré qu'il fonctionne à nouveau, comme à son heure de gloire, et des démonstrations y sont régulièrement organisées.

Le moulin de Vénéjean. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le moulin de Vénéjan. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Les plus courageux pourront enfin emprunter les chemins de randonnées et partir à la découverte des sources. On peut aussi tout simplement flâner en suivant le très documenté sentier d'interprétation « Le Souffle des mots » qui traduit remarquablement l'esprit de ce village à travers la vie des Vénéjanais. À découvrir dès que possible !

Tony Duret

Le site national (cliquer ici) et la page Facebook des petites cités de caractère d'Occitanie sur ce lien

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité