Bagnols-UzèsCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Aventurez à « L’Ombre des arbres », la nouvelle exposition de l’Abbaye Saint-André

Lilian Euzéby a créé toute une série de peintures s'intitulant "Les Siestes". (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les feuilles, les galets, la poussière, la terre, la rivière. Dans vos têtes, vous dressez peut-être déjà l'image mentale d'un paysage digne de nos campagnes gardoises. Depuis près de trente ans, l'artiste Lilian Euzéby tente d'apprivoiser ces éléments du temps long, celui des géologues. 

Un air de nature souffle sur ses créations. Ou plutôt une ère de nature. Il expose un échantillon de son oeuvre à l'Abbaye Saint-André jusqu'au 31 octobre. Il a intitulé cette exposition "L'Ombre des arbres". Dans la grande salle, vous serez sûrement happé par le mur entier de toiles où les branches feuillues obstruent le ciel bleu. Sans nuage. Évoquant des débuts d'après-midi chaud, sous le soleil du midi. Peut-être un pastis à proximité et sûrement le chant des cigales envoûtant l'atmosphère.

Cette série de tableaux, toute en contre-plongée, débutée en 2004, Lilian Euzéby l'a intitulée "Les siestes". On s'imaginerait presque couché dans l'herbe ou sur un transat. Mais si on regarde de plus près, on voit que le bleu déborde sur les feuilles. "Elles deviennent des îlots recouverts par la mer. Elles font allusion au futur et à la montée du niveau de la mer", explique l'artiste.

Lilian Euzéby vit à Russan, entre Nîmes et Uzès, près du Gardon. On ressent sa présence dans les toiles et les dessins. Pour autant, l'artiste essaye de ne jamais s'enfermer ni dans un style, ni dans un format. Il travaille par séries. Dans le couloir d'entrée, vous pourrez découvrir les neuf muses de l'écrivain. Les toiles sont marquées par les plis, par la poussière, par le temps. Toute une poésie topographique orne les murs de l'Abbaye Saint-André. On voyage entre l'eau, agitée ou stagnante, la pierre, et le ciel où chaque astre semble nous relier par des traits invisibles.

L'univers de l'artiste est aussi peuplé de cartes. Comme une recherche de repères au milieu de l'immensité de la nature. Une nature réelle ou inventée mais où pour voyager plus loin, il faut semer quelques cailloux et dresser quelques cairns. Même si parfois un pas de côté amène vers des chemins de traverse heureux.

Marie Meunier

À "L'Ombre des arbres", exposition de Lilian Euzéby, visible à l'Abbaye Saint-André jusqu'au 31 octobre. Tarifs et renseignements à retrouver sur le site internet : www.abbayesaintandre.fr/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité