Faits DiversGardNîmes

NÎMES Le vol d’un portefeuille mène à une perquisition à l’école de police

(Photo d'illustration)

Une jeune adjointe de sécurité en formation à l'école de police de Nîmes a vu son début de carrière s'arrêter immédiatement.

Elle a été, selon nos renseignements, entendue en début de semaine dernière dans le cadre d'une garde à vue pour une affaire de vol. Une perquisition a même été organisée dans son appartement ainsi qu'à l'école de police pour fouiller son "casier".

Cette jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, a été confondue suite à un vol de portefeuille qui s'est déroulé il y a quelques semaines dans les vestiaires d'un club de loisirs. Elle aurait dérobé les effets personnels d'un copain à elle. Une plainte a été déposée et les enquêteurs sont remontés jusqu'à cette élève adjointe de sécurité d'autant qu'elle avait utilisé la carte bancaire de la victime pour faire des achats dans des magasins.

Elle a reconnu les faits, indiquant être dans une période difficile et fragile psychologiquement. Elle sera jugée dans quelques mois devant le tribunal judiciaire de Nîmes, en CRPC, en audience sur reconnaissance préalable de culpabilité. Suspendue de sa formation, elle peut dire adieu à une carrière dans la police.

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité