ActualitésNîmes OlympiqueOAC AlèsSports Gard

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mardi 30 novembre

Le chemin des amoureux pourrait bien abriter le prochain centre d'entraînement du Nîmes Olympique (photo Norman Jardin)
Le chemin Bas devrait jouer son 32e de Coupe de France face à Clermont au stade des Costières (Photo Anthony Maurin).

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Le centre d’entraînement chemin des Amoureux ? Le 26 octobre dernier, dans cette même rubrique, nous vous révélions le souhait de Rani Assaf de construire un nouveau centre d’entraînement à Garons. Même si nous sommes encore loin du premier coup de pioche, l’idée a fait son chemin dans l’esprit du président des Crocodiles qui a rencontré la municipalité garonnaise il y a deux mois. Cette dernière a orienté Rani Assaf vers des terrains situés au nord de la commune. Très intéressé, par cette zone non inondable, l’actionnaire principal du NO projette d’y installer également les logements de jeunes joueurs du club. Il lui faut désormais convaincre les quatre propriétaires concernés de vendre leur terrain. Si l’affaire se conclut, le prochain centre d’entrainement nîmois sera situé chemin des Amoureux à Garons, quelques centaines de mètres après le stade Joseph-Zanon. « Je n’ai pas de nouvelles de monsieur Assaf, mais nous serions ravis de pouvoir accueillir le Nîmes Olympique sur notre commune », explique Alain Dalmas, le maire de Garons. Quand on arrive de Nîmes, ce secteur est accessible par les routes de Saint-Gilles (D 42) et d’Arles (D 6113) en récupérant la D 442. Les supporters ne diront peut-être plus « je vais à la Bastide » mais « je vais aux Amoureux ». Tout un programme.

Le Chemin Bas aux Costières ? L'incroyable épopée en Coupe du France de la Jeunesse sportive Chemin Bas d'Avignon va se poursuivre le week-end des 18 et 19 décembre avec la réception de Clermont Foot, club de Ligue 1, en 32e de finale. C'est évidemment le Petit Poucet nîmois de la compétition qui reçoit lors de cette rencontre. À ce niveau et face à un tel adversaire, le stade Jean-Bouin n'est plus homologué. Ainsi, selon nos informations, la ville de Nîmes a pris contact ce mardi matin avec Rani Assaf, président du Nîmes Olympique, afin d’organiser cet événement au stade des Costières. L'actionnaire majoritaire du NO a laissé entendre qu’il était favorable à accueillir l’équipe amateur nîmoise dans cette enceinte. Cela ne pose pas de problèmes pour les Crocos qui eux se déplaceront dans le même temps à Toulouse, leader de Ligue 2.

Arnold Alphon-Layre, Bernard Blaquart, Patrick Champ et Daniel Delprat (photo photo Norman Jardin)

Daniel Delprat récompensé. L’Amicale des éducateurs de football du Gard a décerné, hier soir au Grand hôtel, son traditionnel trophée Georges-Boulogne. Ce prix récompense un éducateur gardois pour l’ensemble de son œuvre. Cette année, c’est Daniel Delprat (fils de l’ancien crocodile, Hubert) qui a été mis à l’honneur. Cet ancien professeur d’EPS (éducation physique et sportive) a aussi été formateur à l'IFM (institut de formation aux métiers du sport). Il a également joué dans les équipes jeunes du NO et en senior au Nîmes Gazélec. La soirée a été présentée par Patrick Champ et Arnold Alphon-Layre, respectivement président et trésorier de l’Amicale des éducateurs de football du Gard. Henri Émile (ancien membre de l’encadrement de l’équipe de France) devait être l’invité d’honneur mais souffrant d’un lumbago il a dû déclarer forfait. C’est Bernard Blaquart qui l’a remplacé au pied levé. L’ancien entraîneur du Nîmes Olympique a d'abord exposé sa carrière de formateur : "Mon métier, c’est directeur de centre de formation et pas entraîneur d’une équipe professionnelle." Celui qui a fait monter les Nîmois en ligue 1 en 2018 a aussi rappelé toute l’importance qu’il portait aux centres de formation : « S’il y en a dans tous les clubs, sauf à Nîmes, c’est bien qu’il y a une raison. » L’AEFG a récompensé Bernard Blaquart avec un trophée d’honneur. Ce rendez-vous a aussi été l’occasion de rendre hommage à Henri Noël, disparu le 17 octobre 2020, par l’intermédiaire d’une vidéo et d'une minute de silence ainsi qu'à Guillaume Dathueyt, ancien speaker du NO et délégué de la LFP, décédé en novembre 2020.

OAC

Oussama El Bakkal, buteur face au MHSC en Coupe de France la saison dernière, a quitté l'OAC. (Photo F. Foures / OAC)

L'OAC en quête d'un buteur. Comme nous l’avons annoncé ce dimanche (lire ici), Oussama El Bakkal a soudainement quitté l’OAC pour rejoindre son ancien club de l'École municipale angloise de football (R2), moins d’un an après son arrivée en Cévennes. Alors que le club cévenol n’a toujours pas communiqué à ce sujet, le toujours très optimiste manager général alésien, Philippe Mallaroni, refuse d’y voir un coup dur. "Ça a été une bonne pioche l’an dernier. On a été très heureux d’accueillir Oussama, mais je ne doute pas une seconde qu’on pourra trouver quelqu’un de différent mais de tout aussi efficace, et qui s’intégrera parfaitement à notre projet", confie-t-il avec une pointe d’amertume, rendant toutefois hommage à demi-mots à celui qui a inscrit 12 buts en 15 apparitions avec l’OAC. Par ailleurs, le Corse ne masque pas son étonnement : "Tu peux être un club de National 3, premier de sa poule avec l’ambition de monter en National 2 et avoir des joueurs qui préfèrent arrêter pour aller jouer en R2. C’est surprenant, mais c’est la vie du football finalement." À des "raisons sportives", s’agrégeraient également "des motivations personnelles liées à l’aspect familial" pour expliquer le départ précipité de l’attaquant. Mais que les supporters cévenols ne s’inquiètent pas. Car "une chose est certaine, c’est qu’on va prendre quelqu’un pour épauler Arnold Abelinti afin de maintenir une ambition très haute", promet Philippe Mallaroni. Et d’ajouter : "D’un mal peut naître un bien. Le monde n’est pas sans solution !"

USAM

Benjamin Gallego aussi est forfait ce soir (Photo Anthony Maurin)

Six absents. Ce soir à 18h45, au Parnasse, l'USAM affronte le club hongrois de Tatabanya dans le cadre de la 5e journée de la Ligue européenne de l'EHF. Face à la lanterne rouge de ce groupe D, avec une seule victoire au compteur, Nîmes, troisième, veut s'imposer pour rester au contact du Sporting, dans la quête de la première place. Sur une série de trois rencontres sans succès, les Gardois sont privés de six joueurs dont trois sur le poste d'arrière gauche. En attendant un éventuel joker médical en fin de semaine, il va falloir se débrouiller sans Minel, Hesham, Acquevillo, victime d'une désinsertion partielle des adducteurs et forfait au moins six semaines, ainsi que les habituels Tesio et R. Salou. Gallego aussi est absent car touché au genou après avoir véritablement joué sur une jambe samedi lors du derby. Pour compléter son effectif, Franck Maurice n'a pas le choix que de faire appel aux jeunes Derisbourg, Tolleron, Vincent, Joblon et Esparon.

Le groupe retenu : Desbonnet, Paul; Poyet, Derisbourg, Rebichon, Nyateu, Jakobsen, Tolleron, Dupuy, Vincent, Guigou, M. Salou, Tobie, Joblon, Sanad, Esparon. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité