ActualitésGardPolitique

EXPRESSO Nîmes métropole : le maire de Manduel rentre définitivement à la maison

Le maire de Manduel,Jean-Jacques Granat (Photo : Coralie Mollaret)
Le maire de Manduel,Jean-Jacques Granat (Photo : Coralie Mollaret)

Le maire de Manduel, Jean-Jacques Granat, avait été un temps répudié par Franck Proust pour avoir soutenu le maire de Saint-Gilles à la présidence de Nîmes métropole. Aujourd’hui l’élu Les Républicains signe son retour dans le groupe du président. 

Le maire de Manduel, Jean-Jacques Granat, a décidé de rejoindre le groupe UPDT (Union pour le développement du territoire). Un groupe présidé par le maire de Générac, Frédéric Touzellier, dans lequel siège le président de Nîmes métropole, Franck Proust. Cette arrivée est le signe qu’entre le Nîmois et le Manduellois, la hache de guerre est définitivement enterrée. 

« Je suis à 300% derrière Franck Proust »

Le conflit est né lors des élections communautaires. « J’avais choisi le mauvais cousin mais nous avons toujours fait partie de la même famille politique ! », commente Jean-Jacques Granat, en référence à son soutien au maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, désireux de présider l’Agglo nîmoise. Jean-Jacques Granat souligne toutefois qu’il ne s’est pas « rallié à un communiste mais à Eddy Valadier qui est un homme de Droite avec des compétences ». 

Dans la foulée de l’élection de Franck Proust, Jean-Jacques Granat s’était ému de n’avoir reçu aucune délégation. Les mois ont passé, l’édile a finalement été investi aux Départementales sur le canton de Marguerittes pour Les Républicains. Un parti dirigé dans le Gard par Franck Proust. Quelques mois plus tard à l’Agglo, ce même Franck Proust lui accorda la présidence du comité de pilotage de Magna Porta, une future zone d’activité située à Manduel. Aujourd’hui plus que jamais, « je suis à 300% derrière Franck Proust ! », scande l’intéressé.  

Sa décision de rejoindre le groupe est d’autant plus confortable que son opposant manduellois David-Alexandre Roux est parti de l’UPDT. Jean-Jacques Granat estime que « le moment est venu de retourner dans sa vraie famille. j’ai repris ma carte chez Les Républicains ». L’élu entend s’investir dans les scrutins, « en allant chercher les édiles qui veulent s’engager à Droite mais aussi en soutenant la candidature de François Courdil sur la sixième circonscription. C’est le candidat qu’il faut pour notre territoire ». 

Membre du groupe UPNM (Union pour Nîmes métropole), Jean-Jacques Granat a annoncé à Eddy Valadier son désir de rejoindre celui de Franck Proust. « Je ne suis pas fâché avec Eddy. D’ailleurs j’espère lui-aussi qu’il rejoindra la famille », relève l’édile. Pour l’UPDT, cette arrivée porte à neuf le nombre de communes présentes dans le groupe. Pour mémoire, Nîmes métropole se compose de 39 localités. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité