Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.09.2022 - marie-meunier - 3 min  - vu 1063 fois

BAGNOLS/CÈZE Une partie de la liste Alliance citoyenne réclame la démission de Thierry Vincent

Thierry Vincent, lors d'un meeting de la liste "Alliance citoyenne" à Bagnols en mars 2020 (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Rien ne va plus entre le groupe Alliance citoyenne et son chef de file, Thierry Vincent. Jérôme Jackel (3e sur la liste) signe un communiqué au nom d'une partie de la liste, demandant sa démission immédiate du conseil municipal. 

"Quasiment à mi-mandat, force est de constater que ce qui faisait l'ADN d'Alliance (citoyenneté, humanisme, justice sociale, valeurs de gauche...) n'est plus incarné par l'élu Thierry Vincent", est-il écrit dans le communiqué. Le candidat s'était présenté à l'élection municipale de 2020 en tête de la liste de gauche "Alliance citoyenne" et avait réuni 12,10% des suffrages, lui octroyant deux sièges au sein du conseil municipal. Depuis, des dissensions se sont creusées au sein de l'équipe.

Lors des élections départementales de 2021 déjà, une bonne partie de la liste avait "pris ses distances" avec Thierry Vincent, soutenue par le Parti communiste français et La France insoumise. À ce moment-là, Jérôme Jackel lui reprochait d'avoir présenté sa candidature "sans concertation préalable avec les autres membres de la liste" alors que la plupart était contre la course aux mandats.

La goutte d'eau est survenue lors du dernier conseil municipal de Bagnols, en juin. Thierry Vincent était absent et avait donné procuration à Olivier Wiry, délégué "Debout la France !" sur la 3e circonscription du Gard et ancien membre de la liste conduite par le RN (Rassemblons Bagnols). Un geste par delà les clivages politiques qui n'est vraiment pas passé inaperçu. Il avait conduit Audrey Blancher, sa colistière, à se désolidariser d'Alliance citoyenne. L'élue, qui continuera de siéger au sein du conseil, avait confié ne pas pouvoir passer outre. Elle ne voulait plus endurer "une accointance insupportable depuis des mois avec certaines personnalités locales qui dans l’ombre avancent avec une extrême-droite qu’ils disent combattre". 

"Pendant ce temps-là, on ne parle pas des problèmes à Bagnols"

Argument repris dans le communiqué de Jérôme Jackel qui dénonce "des manipulations diverses" des colistiers et "un rapprochement avec la liste RN sans accord ni même consultation des colistiers qui a creusé le fossé avec les anciens de la liste". Dans une tribune publiée dans le magazine "Bagnols & vous", la liste majoritaire de Jean-Yves Chapelet remet une couche en saluant "le courage d'Audrey Blancher" et en comprenant "la détresse et le désarroi des électeurs de la liste Alliance citoyenne".

Tout cela pousse aujourd'hui une partie de la liste d'Alliance citoyenne à demander la démission du chef de file. Et si la requête était acceptée, ce serait Jérôme Jackel lui-même, qui siègerait en conseil municipal. Contacté par Objectif Gard ce jeudi après-midi, Thierry Vincent déplore cette rengaine "qui n'a pas de sens" et considère que ces personnes ne sont pas plus représentatives d'Alliance citoyenne. "On parle de combines, d'un pseudo-affrontement alors qu'il n'y en a pas. Mais pendant ce temps-là, on ne parle pas des problèmes à Bagnols et des lourdes vérités sur l'urbanisme, l'environnement, la circulation, la culture, la sécurité...", déplore-t-il.

Il estime que des personnes de la liste étaient "des militants déguisés en citoyens" et se sont ensuite solidarisées avec d'autres camps partisans. "Est-ce que quelqu'un s'en occupe de leurs tripatouillages ? On s'en fiche. Que quelqu'un fasse plutôt quelque chose pour Bagnols !", tonne l'élu. Lui revendique sa liberté d'action en faveur des habitants et veut continuer "à s'adapter aux besoins de la population. S'il y a nécessité à penser autrement, je le ferai sans problème. Il ne faut pas s'encombrer de posture." Quitte à s'acoquiner avec le RN ?

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio