Actualités
Publié il y a 12 jours - Mise à jour le 21.01.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 324 fois

GARD Entre les Finances publiques et le Pont du Gard, la confiance règne

Le directeur de l'EPCC du Pont du Gard Sébastien Arnaux, le président de l'EPCC Patrick Malavieille, le directeur départemental des Finances publiques Frédéric Guin et le responsabale du service de gestion comptable d'Uzès Jean-Michel Four

- Photo : Thierry Allard

La Direction départementale des finances publiques du Gard et l’Établissement public de coopération culturelle (EPCC) du Pont du Gard ont signé ce vendredi matin une convention de contrôle allégé.

Concrètement, « nous restons, et le comptable public aussi, dans une position de contrôle, c'est le coeur de notre mission, mais nos contrôles évoluent vers des formes plus souples, allégées, explique le directeur départemental des finances publiques du Gard, Frédéric Guin. Par exemple, nous n’allons plus contrôler deux fois la même chose, ce partenariat repose sur la confiance, sur une relation installée dans la durée. »

En deux mots, le site du Pont du Gard a su faire ses preuves, et donc gagner la confiance des Finances publiques. Et ce notamment suite à un audit, qui a permis de confirmer que la confiance accordée était méritée, pour aboutir à cette convention de contrôle allégé, affirme le directeur départemental des finances publiques.

« Il est important pour nous d’être exemplaires dans la qualité de la gestion de l’établissement public », affirme le directeur de l’EPCC du Pont du Gard, Sébastien Arnaux. « Nous avons des comptes à rendre, et à partager », rajoute le président de l’EPCC du Pont du Gard, Patrick Malavieille, avant de rappeler qu’« un EPCC gère de l’argent public, il y a des enjeux forts pour faire tourner cette grande maison et il convient d’être extrêmement rigoureux. » Le président en profitera pour remercier les services de l’EPCC.

Avec cette convention, fruit d’un travail de plus d’un an mené au sein de l’EPCC, la gestion du site se retrouve donc « plus fluide et plus souple », affirme Frédéric Guin. Une bonne nouvelle pour les fournisseurs du site du Pont du Gard, puisque ces contrôles allégés vont entraîner un raccourcissement des délais de paiement.

L’EPCC du Pont du Gard rejoint le cercle encore trop fermé des entités soumises à des contrôles allégés des finances publiques. « Nous en avons seulement quelques unes, une dizaine, avec des collectivités qui ne sont pas les plus importantes en taille, affirme le directeur départemental des finances publiques. Nous voulons à l’avenir étendre ce type de relations pour travailler de manière plus efficace. »

Il faut dire que c’est la tendance impulsée par une ordonnance du Gouvernement entrée en vigueur le 1er janvier 2023, qui vise entre autres à concentrer les contrôles sur les risques financiers majeurs, ce qui doit donner une plus grande place au contrôle interne au sein des collectivités. L’objectif, rappelé par la Direction départementale des finances publiques, est de « fluidifier la gestion publique ».

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais