Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 30.10.2015 - eloise-levesque - 2 min  - vu 1243 fois

INTEMPERIES 25 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

Un pont totalement détruit à St-Florent en septembre. DR

Suite aux intempéries de septembre en Cévennes, un arrêté portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle vient d’être publié au Journal Officiel ce matin. 25 communes sont concernées. Ce dernier était très attendu par des habitants impatients, notamment à Molière-sur-Cèze où les commerçants sinistrés s'apprêtaient à manifester aujourd'hui. Dans le détail :

- Inondations et coulées de boue du 19 septembre 2014 : Ponteils-et-Brésis

- Mouvements de terrain (hors sécheresse géotechnique) du 10 octobre au 11 octobre 2014 : Tharaux

- Inondations et coulées de boue du 23 août 2015 : Aigues-Mortes, Fontanès, Le Grau-du-Roi

- Inondations et coulées de boue du 12 septembre au 13 septembre 2015 : Saint-Julien-de-la-Nef, Sumène

- Inondations et coulées de boue du 13 septembre 2015 : Bagnols-sur-Cèze, Cendras, Courry, La Grand-Combe, Lavel-Pradel, Les Mages, Le Martinet, Meyrannes, Molière-sur-Cèze, Robiac-Rochessadoule, Rousson, Saint-Ambroix, Saint-Brès, Saint-Florent-sur-Auzonnet, Saint-Jean-de-Valeriscle, Saint-Julien-les-Rosiers, Saint-Martin-de-Valgalgues, Les Salles-du-Gardon, Valleraugue

En réponse aux inquiétudes des habitants, la préfecture assure que cette procédure de reconnaissance a été, pour les communes ayant fait leur demande avant la commission interministérielle, traitée dans des délais rapides (45 jours après l’événement contre une moyenne de plusieurs mois habituellement).

Les dossiers des communes ayant sollicité une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle et qui ne figurent pas dans cette 1ère liste (soit en raison d’une transmission tardive en Préfecture ou d’un besoin d’informations supplémentaires de la part de Météo France ou du Service de Prévision des Crues, c’est le cas par exemple des communes d’Alès, Barjac, Bessèges, Gagnières, Potelières, Saint-André-de-Valborgne, Saint-Hilaire-de-Brethmas, Saint-Privat-des-Vieux) seront examinés lors de la prochaine commission interministérielle, qui se réunit chaque mois à Paris, annonce le ministère de l'Intérieur.

***

En ce qui concerne les dégâts sur les biens non assurables des collectivités territoriales (voirie, assainissement...), les collectivités ont jusqu’au 14 novembre pour transmettre au Préfet les devis de réparation.

Une fois tous les devis reçus dans les 4 départements concernés par cet épisode du mois de septembre, l’estimation globale des dégâts sera adressée au niveau national, qui désignera une mission chargée de définir le montant de l’enveloppe des aides de l’État. Ces aides seront ensuite réparties par les Préfets de département entre les communes sinistrées en coopération avec conseils départementaux et conseils régionaux dans une approche de type « guichet unique ».

Eloïse Levesque

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio