Culture
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 24.12.2021 - marie-meunier - 2 min  - vu 224 fois

BAGNOLS/CÈZE Découvrez les artistes locaux dans les boutiques éphémères rue de la République

Trois boutiques éphémères accueillent des artistes locaux à l'occasion des fêtes de fin d'année. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Denis Dardalhon, peintre bagnolais, devant ses portraits animaliers et devant les toiles de Patrice Montaz. (Marie Meunier / Objectif Gard)

L'année dernière, la mairie de Bagnols-sur-Cèze avait installé cinq boutiques éphémères dans la rue de la République. On remet le couvert cette année, sauf que les locaux ne sont pas occupés par des commerçants mais par des artistes.

Il vous reste quelques jours pour aller à leur rencontre et admirer leur travail. Ces boutiques sont situées aux 13, 22 et 37 de la rue de la République. Toutes installées dans des locaux vides. L'idée est vraiment de redynamiser l'artère commerçante de Bagnols en proposant une offre complémentaire aux magasins installés à l'année. Et cela permet aussi à ces artistes d'avoir une visibilité supplémentaire, car les galeries et lieux culturels ont dû fermer plusieurs mois ces deux dernières années à cause de la crise du covid-19.

Ouvertes depuis le 6 décembre, les boutiques éphémères peinaient encore à attirer les visiteurs à la fin de la première semaine. Alors n'hésitez pas à vous y aventurer. Au 13, rue de la République, vous pourrez voir les peintures de quatre artistes de Bagnols et alentours. On a Denis Dardalhon qui représente avec beaucoup de réalisme le monde animalier et notamment les chevaux Camargue. Il y a aussi Jocelyne Pacher et Michel Gautier qui, chacun à leur manière, créent sur toile des paysages. Tous trois font partie de l'association des peintres indépendants de la Cèze (APIC). Ils partagent leur local avec Patrice Montaz qui est plus tourné portrait plutôt oriental.

Les sculptures de Gianni Papini. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Au 22, rue de la République, on retrouve Jade Berger, artiste biographe, et les sculptures d'Hervé Philippe. Un peu plus bas, au 37, il y a encore trois artistes à découvrir, notamment Alessandro Milesi, peintre italien qui est arrivé en France à l'âge de 13 ans et résidant aujourd'hui à Chusclan. Toute sa vie, il a défié les portes restées closes de l'école des Beaux-Arts en poursuivant son art et en allant dans une association artistique pour transmettre son savoir. En 2015, sa maison a brûlé et toute son oeuvre a été réduite en cendres, changeant radicalement son style et sa technique.

On peut voir l'éclectisme sur toile de Lydie Leclerc qui s'est mise à la peinture récemment, souhaitant marcher sur les traces de son père, Philippe Leclerc, décédé en 2017. Sa fille a tout de même souhaité exposer ses oeuvres ici, à Bagnols, une ville où il venait souvent quand il ne résidait pas à la Capitale. Au milieu de la pièce, sont aussi exposées les sculptures de Gianni Papini, traductrices d'un véritable petit univers.

Marie Meunier

Les boutiques éphémères sont ouvertes tous les jours jusqu'au jeudi 31 décembre.

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais