Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.02.2023 - A.S. - 1 min  - vu 666 fois

BOUVINE Une dizaine d’associations anti-corrida défendent « les pratiques culturelles et traditionnelles »

Course Camarguaise
Photo d'illustration DR

Après le rassemblement de samedi matin à Montpellier en réaction à une tribune initiée par le Parti animaliste prônant une "Réforme de la Bouvine", les organisations anti-corrida « rappellent qu'elles ont pour cible la cruauté et la souffrance gratuite des taureaux et des chevaux, et non les pratiques culturelles et traditionnelles ».

Une dizaine d’entre elles, notamment la Fédération des luttes pour l’abolition des corridas (FLAC) et l’Alliance anti-corrida, « font parfaitement la distinction entre les corridas espagnoles ou portugaises, qui infligent volontairement aux taureaux des blessures puis la mort, et les courses landaises et camarguaises ou encore les spectacles de recortadores, dont le but n'est, ni de tuer, ni de blesser les bovins ».

Les associations souhaitent « que les traditions taurines évoluent pour tenir compte de l’avancée des connaissances sur la sensibilité des animaux et de l'évolution du regard de la société sur l'animal. Cette évolution passe par l’abolition des corridas et leur remplacement par les courses camarguaises, les courses landaises ou les spectacles de recortadores, avec anesthésie obligatoire et systématique lors des gestes douloureux nécessaires à ce mode d’élevage extensif des taureaux ».

A.S.

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio