Economie
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.10.2021 - corentin-corger - 2 min  - vu 263 fois

ÉCONOMIE Le "French Fab Tour", une tournée pour faire rayonner l'industrie

Gilbert Marcelli, directeur de Dalkiaelectrotechnics (Photo Dalkia)

Ce lundi, toute la journée, le "French Fab Tour" débarque à Avignon à l’initiative de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et de Bpifrance. Toute la journée, des intervenants locaux et nationaux occuperont neuf tables rondes et prendront la parole au cours de Masterclass dédiées aux sujets phares de l’industrie.

Pour son avant-dernière date, le "French Fab Tour" se déroule ce lundi à Avignon. Depuis deux mois, le Coq Bleu a volé de ville en ville pour distiller son message positif sur l’industrie française. À chaque étape, c’est un village entier dédié au Coq Bleu qui est construit. Les animations s’y succèdent (simulateurs, visites d’usines en 3D…) en même temps que les nouvelles technologies, étendards de l’industrie du futur et de la capacité d’innovation des entreprises de La French Fab.

Les acteurs de l’industrie sont également appelés à prendre leurs quartiers dans le village, pour présenter leurs entreprises, parler des métiers et opportunités du secteur auprès des jeunes, et valoriser le Coq Bleu sur leur territoire. C'est notamment le cas de Gilbert Marcelli, présent lors de cet événement avec la double casquette de directeur de Dalkiaelectrotechnics, filiale du groupe EDF, ainsi que président de l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) Vaucluse. "Le but est de mettre en avant l’industrie vauclusienne, expliquer aux jeunes que ce secteur manque de ressources et pourquoi il faut qu’ils intéressent au monde de l’industrie", explique le directeur à l'initiative de cette tournée en compagnie de Bpifrance.

"On manque fortement de main d'oeuvre"

Toute la journée, ce sont plus de 1 000 élèves qui vont découvrir les différents stands. Une tournée déterminante pour la relance d'un secteur d'activité très touché par la crise économique liée à la pandémie. "Comme dans toute l’industrie, Dalkiaelectrotechnics a fortement été impacté avec une baisse de 20% au niveau du chiffre d’affaires en 2020. Mais cette année, se produit l’effet covid inverse avec une suractivité. On doit repenser les opérations non réalisées sur 2020 avec l’effet plan relance qui est non négligeable", détaille Gilbert Marcelli.

"On est même en surrégime, on manque fortement de main d’œuvre et sur les trois ans à venir on va créer 200 à 300 emplois avec les marchés qui repartent", complète ce dernier avec l'ambition de poursuivre la croissance de Dalkiaelectrotechnics et d'augmenter le recrutement. Ce genre d'événement a donc pour mission de créer une émulation autour des possibilités d'emplois dans le secteur de l'industrie, principalement auprès des jeunes.

Corentin Corger

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais