Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 19.07.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 4652 fois

SAINT-CHRISTOL-LEZ-ALÈS Un foodtruck de pancakes pour bichonner leur fille et les élèves du CFA

FOODTRUCK

Sabrina et Gaël ont opté pour un foodtruck tout neuf.

- Corentin Migoule

Parents d'une adolescente scolarisée à l’École cévenole des métiers professionnels de Saint-Christol-lez-Alès dépourvue de cantine scolaire, Gaël et Sabrina Munoz installeront dès la rentrée leur foodtruck sur le parking de l'établissement afin d'offrir des repas "sains et gourmands" aux élèves. 

Ils la bichonnent ! À la rentrée, Elora, leur fille, entamera son année de Terminale Bac pro "Esthétique" à l’École cévenole des métiers professionnels de Saint-Christol-lez-Alès. Grâce à ses parents, l'adolescente n'aura plus à se demander où déjeuner lors de la pause méridienne. Installés à Boucoiran depuis cinq ans, Gaël et Sabrina Munoz installeront leur foodtruck sur le parking de son établissement saint-christolen tous les jours, du lundi au vendredi. 

"Les élèves ont un réfectoire où ils peuvent faire réchauffer leurs plats avec des micro-ondes, mais ils n'ont pas de cantine au sens propre. Ça les oblige à marcher tous les jours quelques centaines de mètres pour aller dans les snacks de la ville ou au supermarché", expose Gaël, le papa. Et le responsable d'exploitation chez Engie Solutions de poursuivre : "C'est un établissement où il y a beaucoup de jeunes filles qui sont obligées d'être apprêtées tous les jours. On se met à la place des autres parents, on a envie de protéger nos enfants en leur offrant la possibilité de ne pas quitter l'enceinte de l'établissement."

FOODTRUCK
Sabrina et Gaël ont opté pour un foodtruck tout neuf. • Corentin Migoule

Ce qui sera le cas dès le 4 septembre prochain, date la rentrée scolaire, avec la présence du nouveau foodtruck baptisé "Pan Crock". Lequel est aussi l'histoire d'une reconversion. Sabrina, menuisière, ne se plaisait plus dans son activité professionnelle et a décidé d'y mettre un terme il y a trois mois. Un jour, alors qu'il surfe sur Facebook, son mari est interpellé par la publication d'un contact qui vend un foodtruck flambant neuf.

"Comme je sais qu'elle aime la cuisine, je lui ai proposé de l'acheter. Ça a mis quelques semaines à se mettre en place dans sa tête et elle a mis au point le concept du Pan Crock", rejoue le père de famille. Depuis quelques semaines, le couple multiplie donc les démarches administratives et entame une phase de communication. Même si la remorque stationnée devant leur maison de village en cours de rénovation ne passe pas inaperçue à Boucoiran.

"Comme le foodtruck est neuf, les gens croient qu'il est déjà en fonction", sourit Gaël Munoz. Mais les Boucoirannais, comme les élèves de l’École cévenole, devront encore patienter avant de déguster les pancakes de Sabrina. La mère de famille s'échinera à faire mieux que son fils de 13 ans. "Il va sans doute se lancer dans la pâtisserie. Il fait très souvent des pancakes et je les adore !", confie le papa.

Foodtruck
Le foodtruck est déjà orné de photos des créations de Sabrina. • Corentin Migoule

Déjà orné de photos réelles mettant en évidence les créations culinaires de Sabrina, le foodtruck laisse apparaître de belles promesses. "L'idée c'était de faire un foodtruck gourmand mais sain, sans gras, sans mayonnaise, sans friture et sans beurre. Quelque chose qui nous ressemble, qui plaise aux enfants", résume la créatrice. Et son mari de compléter : "Le but c'est de proposer aux élèves quelque chose de pas cher, tout en leur offrant des choses faites maison."

En effet, le premier "Pan Crock" est à 3 € et convient bien aux petites faims. Pour les pancakes sucrés en guise de desserts, le beurre de cacahuètes, la crème de noisette, la crème imitation "Kinder Bueno®" et la pistache sont des productions "maison". "Rien de congélé, que du frais", clame Gaël Munoz, qui mentionne une collaboration avec un primeur local.

La carte, laquelle se veut évolutive en fonction des légumes et fruits de saison, laisse apparaître des sandwichs plus classiques tels que le "jambon emmental", mais aussi des salades. Des boissons type "bubble tea" ont aussi vocation à "répondre aux attentes" des élèves qui seront servis de 8h à 16h. Une formule petit-déjeuner à 3,50 € avec café, thé ou jus de fruit et un pancake a ainsi été élaborée.

Un foodtruck possiblement itinérant

"Avec l'accord de la direction, on va installer une petite terrasse sympathique avec du matériel recyclé", annonce celui qui restera néanmoins responsable d'exploitation pour laisser la main à son épouse. Plus d'un mois avant l'ouverture, le couple se veut confiant : "On a fait le tour, il y a beaucoup d'entreprises dans cette zone de la Pyramide." Aussi, nombreux sont les routiers qui font escale sur le parking pour une sieste en attendant le dépotage et pourraient désormais se laisser tenter en cassant la croûte.

Pour les époux Munoz, les perspectives de manquent pas : "La remorque se déplace. On pourra proposer nos services pour des évènements particuliers comme les fêtes votives, les marchés de Noël, des mariages ou des anniversaires." À Boucoiran, la mairie a déjà donné son accord de principe pour un usage ponctuel du foodtruck dans le village. "On aimerait idéalement s'installer sur le champ de foire", précise celui qui posé des congés fin août pour seconder sa femme au moment du lancement.

"Pan Crock", ouverture le 4 septembre au 296 avenue Jean-Moulin, sur le parking de l'École cévenole. Ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 16h.

Corentin Migoule

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio