Éducation
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 02.09.2021 - marie-meunier - 3 min  - vu 189 fois

BAGNOLS/CÈZE À l'heure où sonne la rentrée, les écoles se modernisent

Comme à son habitude, le maire, Jean-Yves Chapelet, a fait la tournée des écoles en ce jour de rentrée. Il était accompagné par le député, Anthony Cellier, ainsi que par les élus et le service Jeunesse. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Quelque 1 450 enfants ont fait leur rentrée dans les écoles bagnolaises ce jeudi 2 septembre. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce jeudi 2 septembre, quelque 1 450 écoliers ont fait leur rentrée dans les écoles bagnolaises dès 8h30. Comme à son habitude, le maire, Jean-Yves Chapelet, est allé faire le tour des établissements scolaires, accompagné du député, Anthony Cellier, et des élus et du service Jeunesse.

La visite a débuté par le groupe scolaire Jules-Ferry, situé dans le quartier prioritaire de la Ville (QPV). Et cette rentrée avait un goût particulier dans cette école dont les rénovations viennent juste d'être achevées. En effet, par deux fois l'établissement a été en proie aux flammes. D'abord fin 2016 puis en novembre 2017. "Toutes les toitures ont été refaites, toute l'étanchéité assurée. Au total avec l'isolation et la reprise des façades, le chantier s'est élevé à 250 000 € dont 80 % financés grâce à la dotation politique de la ville versée par l'État", indique le maire. Un joli taux permis par une réflexion globale sur l'ouverture du quartier des Escanaux. Jean-Yves Chapelet ajoute : "Quel que soit le cas de figure, on investit aussi toujours 300 000 € par an dans l'entretien de nos écoles."

Après deux incendies en 2016 et 2017, le groupe scolaire Jules-Ferry a été rénové. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Côté protocole sanitaire, la rentrée s'est déroulée "sereinement" pour les 330 élèves du groupe, atteste le directeur, Thierry Lepeltier. Six nouveaux personnels ont intégré l'établissement divisé en seize classes (dont une ULIS). Les enfants portent bien le masque "même si c'est une contrainte supplémentaire pour les petits", soupire le maire. Le directeur, lui, espère que l'année se déroulera le plus normalement possible. L'an passé, deux classes avaient été fermées à cause de cas de covid-19.

Une métamorphose engagée à l'école Célestin-Freinet grâce au plan "France relance"

La tournée des écoles se poursuit au groupe scolaire Célestin-Freinet. Là aussi des travaux de rénovation ont débuté et devraient se terminer au mieux en octobre, en décembre au plus tard. Au total, 750 000 € de budget sont prévus pour donner un coup de neuf (dont 300 000 € subventionnés). Et cela n'aurait pas été possible sans les fonds débloqués du plan "France relance" et la volonté du Gouvernement d'accélérer la rénovation énergétique des bâtiments publics. "Célestin-Freinet était éligible sur l'aspect thermique, les façades, la menuiserie... On avait une chaudière fortement carbonée. Là, un branchement pour la fibre va être réalisé et des modules pour des vidéo-projecteurs interactifs vont être installés", liste le député, Anthony Cellier. Les huisseries et les toitures ont déjà été changées.

En regardant la cour de récréation goudronnée, le maire évoque la deuxième phase des travaux : "On voit que les racines des platanes soulèvent le goudron. La prochaine étape sera de travailler sur la cour, d'autant que l'État encourage la désimperméabilisation. On va faire en sorte de revégétaliser avec des essences les plus méditerranéennes possibles."

Le groupe scolaire Célestin-Freinet va subir une profonde rénovation avant la fin de l'année 2021. La prochaine étape sera ensuite d'aménager une cour de récréation désimperméabilisée de son goudron. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le groupe a aussi fait un arrêt à l'école catholique privée Sainte-Marie où 420 élèves sont scolarisés. Après l'instauration de la climatisation l'année dernière, la grande nouveauté de cette rentrée, c'est l'installation de dix caméras de vidéo-protection dans l'école. "On a été victime de deux cambriolages cette année. Il y a eu pas mal de dégâts, notamment deux portes esquintées. Depuis 23 ans que je suis là, c'est la première fois qu'on a des dégradations", déplore Jacques Ray, directeur de l'établissement. La municipalité a aussi choisi d'implanter une caméra juste au-dessus du portail principal de l'école Sainte-Marie pour renforcer la surveillance.

Dix caméras de vidéo-protection ont été installées dans l'école privée Sainte-Marie. La conséquence de deux cambriolages qui se sont déroulés lors de la dernière année scolaire. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Désormais, enseignants et directeurs d'établissement attendent avec impatience la désignation du nouveau conseil municipal des enfants et des jeunes (CMEJ). Offrant aux élèves une marche supplémentaire vers la citoyenneté.

Marie Meunier

Marie Meunier

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais